Monthly Archive octobre 2018

Bywebmaster

Le sport, “ l’école (privée) de la vie ”

Il y a un an, la France se réjouissait de remporter l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024. Cette annonce était une réelle opportunité d’aboutir à un héritage global et mettre en lumière un système perfectible de formation dans le champ du sport. Aujourd’hui, cette opportunité prend, malheureusement, la forme d’une école privée, Paris School of Sports.

 

Consciente des enjeux, la filière universitaire STAPS fait l’effort depuis plusieurs années d’augmenter ses capacités d’accueil pour permettre à un maximum de jeunes d’acquérir les compétences nécessaires pour travailler dans les métiers du sport. Sous financée, comme une majeure partie des formations universitaires, les formations STAPS ont toujours lutté dans l’optique d’un service public qui permet la démocratisation de l’enseignement supérieur.

 

C’est dans ce contexte, où les inégalités sociales sont encore trop présentes, que l’ANESTAPS et la C3D s’indignent devant la création de l’école privée “Paris School Of Sport” co-fondé par Teddy Riner, co président du comité des athlètes Paris 2024.

Considéré comme le plus grand judoka du monde et animé par des valeurs fortes, Teddy Riner a toujours su promouvoir l’accès au sport pour tous. Qu’en est-il de l’accès aux formations privées dans lesquelles s’opèrent une sélection sociale ? Paris School Of Sport propose des certifications à hauteur de 8.000 € l’année, sans aides sociales qui vont par conséquent s’adresser à « tous les n°1 » sur l’échelle sociale.

 

Soutenue par des professionnels du sport reconnus et compétents, cette école principalement créée en vue des JOP 2024 détient indéniablement un véritable réseau. Pour autant, elle vient accentuer les barrières et déterminismes sociaux en proposant des services à une population privilégiée. Ces mêmes services ne sont pas toujours accessibles par la voie universitaire, et viennent s’interposer face aux rêves de nombreux étudiants en STAPS.

 

Cette formation est un exemple de plus qui illustre le phénomène de privatisation de notre système d’enseignement supérieur. Plus de 20% des étudiants sont aujourd’hui dans le privé, un véritable aveu d’échec de notre système éducatif public.

 

L’ANESTAPS et la C3D lancent un cri d’alerte auprès du gouvernement, si le manque de financement et d’attractivité persistent, c’est tout notre système éducatif qui est voué à s’éteindre. Nous rappelons la nécessité d’investir 1 Milliard d’euros par an dans l’enseignement supérieur pour faire face à l’augmentation du nombre d’établissements privés qui a doublé en 20 ans. Parallèlement aux problématiques budgétaires, il est primordial de professionnaliser notre système d’enseignement supérieur en tendant vers une véritable approche par blocs de compétences pour permettre une lisibilité et développer des liens forts avec le monde socioprofessionnel. La mise en place et le développement des conseils de perfectionnement au local et du conseil national sectoriel à l’échelle nationale va dans ce sens.

Contacts presse : 

Mathias GOASMAT                                 Didier DELIGNIERES                                  Orlane FRANÇOIS

Président de l’ANESTAPS                       Président de la C3D                                             Présidente de la FAGE

06 81 29 98 28                                           06 89 41 98 79                                                      06 86 63 41 44

presidence@anestaps.org                      didier.delignieres@umontpellier.fr                 orlane.francois@fage.org

 

Communiqué de Presse – PDF

Bywebmaster

Retour sur le 29ème Congrès National de la FAGE !

Le week-end dernier, l’ANESTAPS s’est déplacé à Nice à l’occasion du 29ème Congrès National de la Fédération des Associations Générales Étudiantes (FAGE), organisé par la fédération territoriale de Nice (FACE 06)

Ces 4 jours étaient rythmés par des temps de formations, d’échanges, et des groupes de travails. L’occasion aussi de rencontrer les partenaires institutionnels de la FAGE et d’élire la nouvelle équipe du bureau national de la FAGE.

 

Lors de cet événement, nous avons pu accueillir la Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Madame Frédérique VIDAL, afin de faire le point sur Parcoursup et la loi ORE au centre des débats en cette rentrée universitaire. À la suite de son élocution, finalement proche de sa conférence de presse 5 jours plus tôt, les 300 congressistes venus de tout la France ont pu poser deux questions à la Ministre.

La première par la Fédération des étudiants de Lorraine (FÉDÉLOR) sur les frais d’inscriptions à l’université et la crainte de notre organisation quant à son inflation.

La deuxième par l’ANESTAPS pour l’interpeller sur les 900 jeunes restés sur le carreau et toujours sans affectation. Mathias GOASMAT, président de l’ANESTAPS, a tenu également à nuancer les propos de Madame la Ministre sur les places vacantes en STAPS, qui sont pour la majorité disponibles dans des UFR STAPS privés, ou avec des spécificités précises (ex : Spécialité Équitation), ou encore dans les UFR STAPS de nos DROM TOM.

 

Par la suite, s’est déroulée l’Assemblée Générale Ordinaire, le moment venu pour les militants du réseau de la FAGE de s’exprimer sur le bilan d’activité du bureau présenté par Jimmy Losfeld, président du bureau national de 2016 à 2018, avant la démission de ce dernier.

 

La liste candidate “ Rassemblons la jeunesse, portons l’avenir”, questionnée par les fédérations du réseau a ensuite été voté favorablement, élisant ainsi la nouvelle équipe du bureau national de la FAGE pour le mandat 2018-2019, présidée par Orlane François.

 

L’ANESTAPS tient à féliciter une nouvelle fois Orlane FRANÇOIS et Raphaël DEGREMONT, étudiants en STAPS précédemment engagés dans le réseau de l’ANESTAPS, qui ont été respectivements élus Président et Vice Président en charge de la Stratégie Électorale de la FAGE.

 

Un autre moment fort pour l’ANESTAPS fût la victoire de la Project Fair organisée par la FAGE, avec le projet de la Journée Nationale du Sport et du Handicap

 

Pré-sélectionné lors du dernier événement FAGE, l’ANESTAPS faisait parti des 6 derniers finalistes aux trophées de l’engagement “Sylvain Broussard”.  Inscrit dans une démarche de valorisation des projets d’innovations sociales, et en mémoire à Sylvain Broussard (ancien président de la FAGE), les fédérations retenues ont pu mettre en avant leur projet et échanger avec tous les militants présents.

 

L’ANESTAPS a, quant à elle, présentée son projet de la Journée Nationale du Sport et du Handicap (JNSH). La Journée Nationale du Sport et du Handicap a pour objet de développer l’image du sport adapté et du sport handicap permettant d’ouvrir et d’intégrer les personnes en situation de handicap dans le sport. Cette accessibilité permettant ainsi de briser les barrières sociales et de lutter contre l’isolement. Ce projet aspire également à être facilitateur d’orientation des jeunes et à l’insertion professionnelle des étudiants.

 

Retrouver le projet détaillé et le bilan de la  #JNSH2018 sur le site internet de l’ANESTAPS.

 

Les congressistes ont ensuite pu voter pour les meilleures initiatives et voici le résultat:

 

  • 1ère place : ANESTAPS – JNSH
  • 2ème place : ANESF – Hera
  • 3ème place : FédéB – Prév’nez moi !

 

L’ANESTAPS vous donne donc rendez-vous le mercredi 27 mars 2019 pour la 7ème édition de la JNSH !

 

Bywebmaster

Appel à participants – Projet COME In

Appel à participants – Projet COME In•

 

CONTEXTE DU PROJET :

Le projet COME In qui signifie en anglais « Crea:ng Opportunity for Sport Members at grassroots level to Enable Inclusion », est un projet qui a été créé avec l’objec:f principal d’augmenter la par)cipa)on des personnes en situa)on de handicap dans le sport.

L’idée est basée sur la reconnaissance du sport comme un ou)l bénéfique pour la santé, mais aussi unvecteur puissant d’inclusion sociale. Durant les dernières années, la pra:que spor:ve des jeunes en situa:on de handicap est devenue un enjeu crucial reconnu par les ins:tu:ons européennes dans de nombreux textes, ce qui montre d’autant plus l’importance du sport pour tous. Même si quelques projets ont été créés dans cet objec:f, les études montrent encore un écart important entre la par:cipa:on des personnes valides et celle de personnes en situa:on de handicap dans les pra:ques spor:ves.

Dans ce contexte, les organisa:ons partenaires ont la volonté d’aider les entraineurs, éducateurs, bénévoles, et toutes personnes ac:ves dans le domaine du sport à créer adapter leurs pra)ques spor)ves afin augmenter la par)cipa)on des jeunes en situa)on de handicap.

Pour y parvenir, les par:cipants vont devoir réaliser les 3 étapes suivantes :
– Forma:on (Partie 1) : qui se déroulera début Février en Angleterre et va durer 4 jours.
– Mise en place des ac:vités au local.
– Forma:on (Partie 2) : qui se déroulera fin Mai en Italie et va durer 2 jours.
La conférence finale de présenta:on du projet aura lieu en France à la fin de mois d’octobre 2019.

 

LES ORGANISATIONS PARTENAIRES

Le projet sera mis en oeuvre par les organisa:ons suivantes :
Organisation coordinatrice : OPES (Italie)
Organisations partenaires :

• SPARC (Angleterre)

• ENGSO Youth (Suède)

• ANESTAPS (France)

 

OBJECTIFS :

Le parcours de forma:on va perme`re aux par:cipants de :

  • Augmenter les connaissances au regard des différentes catégories de handicap et l’effet bénéfique que peuvent apporter les ac:vités physiques ensemble.
  • Monter en compétence sur la mise en place d’ac:vités spor:ves inclusives.
  • Me`re en place des ac:vités spor:ves au niveau local impliquant des jeunes avec et sans handicap.
  • Passer de la phase « monter en connaissance » à la phase « monter en compétence » en expérimentant la boite à outil.

Cible :

Les cibles du projet COME In sont les entraineurs, éducateurs, bénévoles, et toutes personnes impliquées ou intéressées par l’accessibilité des ac:vités physiques, spor:ves et ar:s:ques pour les personnes en situa:on de handicap. Ils seront formés à l’inclusion des personnes en situa:on de handicap pour perme`re le développement social et personnel de tous les par:cipants.

Profil des par)cipants :

Toute personne intéressée pour par:ciper aux sessions de forma:on devront avoir le profil suivant :

  • !  Avoir au moins 18 ans.
  • !  Avoir la capacité à communiquer et travailler en anglais
  • !  Habiter en France, Angleterre ou Italie
  • !  Être en capacité de me`re en place, ou faire me`re en place dans son organisa:on, des ac:vités d’inclusion après la forma:on en Angleterre.
  • !  Être ouvert d’esprit
  • !  Être un coach, entraineur, éducateur, bénévole, jeune travailleur, leader dans le monde du sport.

    Les par:cipants devront être fortement mo:vés et impliqués pour :

  • ✓  Mieux comprendre les différentes sortes de handicap et sur l’impact posi:f sur le bien être global.
  • ✓  S’engager à réaliser une session/un programme d’ac:vité physique ou spor:ve inclusive entre février 2019 et mai 2019 pour faire pra:quer ensemble les personnes avec et sans handicap en u:lisant les compétences acquises au cours de la forma:on.
  • ✓  Être prêt à apporter de nouvelles idées et les partager avec les autres participants.

 

Conditions financières et administratives :

Les repas et logements sont en:èrement pris en charge pour tous les par:cipants.

Les billets de transport seront achetés et pris en charge par l’organisa:on avant le 20 octobre. Les billets qui seront achetés après le 20 octobre devront être réservés par les par:cipants et remboursés suivant les instruc:ons suivantes :

• Les par:cipants venant de France et d’Italie seront remboursés à hauteur de 200 euros après nous avoir fourni les jus:fica:fs de transports.

Comment postuler ?

Si vous répondez au profil requis, nous vous remercions de remplir le formulaire suivant pour postuler en cliquant ici avant le 10 octobre 2018.

 

Appel aux participants – COME IN – version PDF