Précarité alimentaires, économiques, numériques… aujourd’hui, de nombreuses personnes rencontrent quotidiennenement ces problématiques !

pourquoi ?

Aujourd’hui, le seuil de pauvreté est fixé à 900€ nets par mois (pour une personne seule). Cela signifie que toute personne vivant avec moins de 900€ nets par mois est considérée comme “pauvre”. Actuellement, 5,3 millions de français vivent sous ce seuil : cela représente environ 1 français sur 10. Quotidiennement, des centaines de personnes dorment dehors et sautent des repas en disposant de moins de 5€ / jours pour manger à leur faim. En partenariat avec des acteurs locaux, l’ANESTAPS et son réseau souhaitent venir en aide aux personnes en situation de précarité qui n’auraient pas les ressources nécessaires pour subvenir à leurs besoins primaires. [Observatoire des Inégalités, 2020].

Secours populaire

Né en 1945, le Secours populaire est une association à but non lucratif, reconnue d’utilité publique et déclarée Grande Cause Nationale. En collaboration, le réseau de l’ANESTAPS et le Secours Populaire se sont données pour missions de lutter contre la précarité, l’exclusion sociale et de favoriser l’accès à la pratique sportive

SOLIDARI'STAPS, comment ?

L’objectif est de positionner l’ANESTAPS et les associations STAPS de France comme des acteurs à part entière de la solidarité. Plus précisément, il s’agit de montrer que les étudiants en STAPS se soucient des problématiques sociales présentes sur leur territoire et qu’ils sont moteurs pour y remédier via la mise en place de projets de solidarité en collaboration avec le Secours Populaire. 

Quelles actions avec le secours populaire ?

Collectes / distributions de denrées alimentaires et de produits hygiéniques.

Collectes / distributions de matériels sportifs et de vêtements.

Et bien plus encore : les projets mis en place sont vastes et nombreux !

tu veux mettre en place un Solidari’STAPS ? Contacte – nous !