MENU

STOP aux sélections dans les cycles d’études en STAPS !

Avec la clôture d’Admission Post-Bac, ce ne sont pas moins de 788 000 candidats qui sont en cours d’inscription dans l’Enseignement Supérieur. Malheureusement pour certains d’entre eux, plusieurs méthodes abusives de sélection fonctionnent encore à l’entrée de certaines formations, et ce particulièrement à l’entrée en STAPS. L’Association Nationale des Etudiants en STAPS réaffirme sa volonté de permettre à chaque jeune de pouvoir entrer dans un parcours de formation dans le champ du sport en favorisant son choix de manière éclairée.

 

L’ANESTAPS constate comme chaque année, une augmentation des effectifs. Il s’en suit, des opérations de «bricolage» à l’entrée des universités, intolérables. Il est alarmant de voir certaines universités clôturer les inscriptions administratives des premières années pendant l’été, ou encore diffuser des avis défavorables à l’entrée de la première année de Licence ou de Master. Il est donc nécessaire de réfléchir à la légitimité des capacités d’accueil, souvent fixées sur un «simple coup de téléphone» aux chanceliers des universités sans réelles réflexions autour du taux d’encadrement, du taux d’utilisation des salles de cours ou des équipements sportifs.

 

Les étudiants disposant de moyens pourront partir étudier à l’autre bout du territoire dans une des rares UFR STAPS dont la capacité d’accueil n’est pas à son seuil maximal, pour pouvoir essayer de contourner le problème et suivre le cursus désiré. Autre aberration, les jeunes n’ayant les moyens financiers et qui ne seront pas pris à l’université, se retrouveront contraints de payer une formation professionnelle du Ministère des Sports (BPJEPS) s’ils souhaitent s’engager dans un système de formation sport. Combien de jeunes notre service public éducatif va-t-il laisser sur le carreau cette année ?

 

L’ANESTAPS rappelle son attachement à mettre fin à toute forme de sélection à l’entrée des universités. De plus, elle informe les futur.e.s étudiant.e.s STAPS que la sélection sur dossier, lettre de motivation, entretien, etc. est strictement illégale à l’entrée d’un Master 1 ou en première année de Licence STAPS. La nécessité de mettre en place une réforme des formations dans le champ du sport est impérative !

 

 

Arielle Salmon – VP chargée des Relations Presse
vp.communication@anestaps.org – 06.83.32.65.50

Laurent Beauvais – Président
president@anestaps.org – 06.81.29.98.28