Préparation de la campagne de mobilisation des jeunes aux européennes

Bywebmaster

Préparation de la campagne de mobilisation des jeunes aux européennes

Le week-end dernier, l’ANESTAPS, associations et membres du bureau national, a participé au WE2E (Week End des Élections Européennes) organisé par la FAGE et pour préparer la suite de sa mobilisation afin d’encourager le vote des jeunes aux élections européennes du 26 mai 2019.

En effet, lors du dernier scrutin de 2014, les jeunes étaient seulement 27% à se déplacer aux urnes pour choisir leurs représentants au Parlement Européen. Partant de ce constat, la FAGE, première organisation de jeunesse en France, se mobilise avec son réseau pour augmenter ce taux de participation.

De ce fait, Le programme du WE2E a été construit pour répondre aux deux principaux leviers qui permettront d’amener les jeunes aux urnes.

Le premier et probablement le plus important est le manque d’informations qu’ont les jeunes à propos de l’Union Européenne et de son fonctionnement. Les participants se sont déplacés le vendredi au bureau de liaison du Parlement Européen où Liza Paolini et Maxime Canon ont présenté la communication mise en oeuvre par cet acteur qui partage notre objectif d’implication des jeunes dans les élections européennes. Parmi les outils mis en place, on retrouve bien sûr la plateforme #CetteFoisJeVote, mais aussi le site Ce que l’Europe fait pour moi. Ensuite, une présentation de la campagne de communication des Jeunes Européens de France a été donnée par son président, Hervé Morit. Le lancement officiel de ladite campagne s’est déroulé le dimanche, Place du Trocadéro à Paris.

En capitalisant sur les expériences des personnes présentes et rencontrées, les participants ont pu compiler leur idées pour mettre en place le planning opérationnel de communication du réseau de la FAGE, en liant actions de terrain et méthodes de communication innovantes pour informer et intéresser les jeunes aux questions de l’Europe.

Le second frein entravant le vote des jeunes concerne le désintéressement de ces deniers qui ne perçoivent pas l’impact des politiques et actions de l’Union Européenne sur leur vie quotidienne et se sentent déconnectés de cet organe. C’est pourquoi, en 2017, la FAGE a lancé ses États Généraux sur l’Europe. Cette méthodologie de dialogue structuré a permis de créer du débat entre les jeunes sur de nombreuses thématiques qui touchent à l’Europe pour faire ressortir des positions. Les candidats peuvent ainsi utiliser la synthèse des États Généraux afin de toucher les jeunes en intégrant les positions auxquelles ils sont sensibles à leur programme. Une présentation de ces Etats Généraux et de la stratégie de portage des positions auprès des futurs eurodéputés a été faite par le bureau national de la FAGE.

Si le Parlement Européen s’intéresse plus à la jeunesse, la jeunesse s’intéresse plus à l’Europe.

#YourHopeForYouth.

A propos de l'auteur

webmaster administrator