Les brevets/diplômes fédéraux sont des diplômes de niveau 5, qui sont délivrés par certaines fédérations sportives. Ils ont vocation à être spécifique à une pratique sportive, et sont souvent essentiels pour encadrer à un certain niveau au sein de clubs sportifs. 

Sans compter la préparation des examens, les heures de formations dispensées sont entre 150 et 200 heures en général. La durée sur laquelle sont dispensées ces heures peut aller de quelques semaines à 3 mois. 

Le coût de la formation est compris entre 300 et 500 € selon les fédérations. Des heures optionnelles et donc facultatives peuvent être proposées donnant un coût de 1 700 à 1 800 €.

Le diplôme du Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport (BPJEPS) atteste de la possession des compétences professionnelles indispensables à l’exercice du métier d’animateur, de moniteur, d’éducateur sportif.

Les lieux d’exercice d’activités sont divers et variés : association, club sportif, entreprise, collectivité territoriale, établissement accueillant des personnes agées…

Les publics pouvant être encadrés sont des mineurs, des adultes, des personnes âgées, tout dépend de la mention du BJEPS dont il est question. 

Le diplôme permet à son titulaire d’exercer une profession en autonomie complète et réglementée d’éducateur sportif ou d’animateur socioculturel, telle que inittier et entraîner jusqu’au premier niveau de compétition via un BPJEPS ayant la mention d’une spécialités sportives ; animateur socioculturel et socio éducatif généraliste avec une fonction de directeur permanent en accueil collectif de mineurs via le BPJEPS spécialité “Animateur”, mention “Loisirs Tous Publics” – LTP ; médiateur et animateur social dans le champ de l’intervention sociale avec le BPJEPS animation sociale.


Les BPJEPS peuvent être délivrés par les CREPS, les CFA ou encore les Centres Régionaux d’Education Populaire et du Sport. Ils comportent 2 spécialités : le perfectionnement sportif et l’animation socio-culturelle, recoupées par 82 mentions. La formation BPJEPS se déroule en alternance centre de formation / entreprise.

    SOUVENT FINANCÉ

    Si le système de bourses de l’Éducation nationale n’est pas accessible dans les organismes de formation préparant à cette filière, plusieurs formules permettent de financer les coûts de formation. Les solutions proposées varient en fonction de l’âge du candidat et de son statut : contrat d’apprentissage, contrat de professionnalisation, aides des conseils régionaux, de pôle emploi, etc.

    La durée de formation est d’environ 1 600 heures en 10 à 18 mois : 1 000 heures en expériences professionnelles et 600 heures en formation. Le coût de la formation est compris entre 4 500 et  6 000 €.

      RÉMUNÉRÉ

      Les moins de 26 ans (pour certaines régions même moins de 30 ans) qui bénéficient d’un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation ont leur frais de formation pris en charge et perçoivent une rémunération en pourcentage du SMIC. Les personnes non-éligibles aux contrats d’apprentissage ou de professionnalisation peuvent bénéficier d’aides du conseil régional ou départemental, des clubs ou des fédérations sportives et le principe de la gratification du stagiaire s’applique.

        POUR Y ACCÉDER

        Pour accéder au BPJEPS, il faut être titulaire d’un des diplômes suivants : BAPAAT, CQP Animateur périscolaire, BAFA, BAFD, Bac Pro service de proximité et vie locale, Bac Pro Agricole OU d’une expérience de minimum 200h en animation + une formation de secourisme.

        Accès sur parcoursup pour les BPJEPS des CREPS du territoire national.

        Aucune nouvelle information sur les « attendus » des CREPS pour les élèves candidat(e)s aux BPJEPS. Il sera donc néanmoins sans risques de reprendre ceux de la filière STAPS et les adapter légèrement pour donner des repères aux postulant(e)s à l’entrée en BPJEPS. Il y aura en plus différentes épreuves à passer pour entrer en formation.

          FORMATION CONTNUE

          Avec au moins 1 an d’expérience professionnelle, il est également possible, via le dispositif de la VAE (validation des acquis de l’expérience), d’obtenir le BPJEPS ou des dispenses plus ou moins importantes de cours et/ou d’épreuves. C’est souvent le cas des sportifs de haut niveau et des joueurs professionnels.

          QUELLE COMPLÉMENTARITÉ AVEC LA LICENCE STAPS ?

          Les diplômes professionnels jeunesse et sport sont assez complémentaires de la filière universitaire STAPS. Il n’est pas rare que des étudiants en L1 ou L2 STAPS se réorientent vers la préparation d’un BPJEPS dans la mesure où leur cursus STAPS leur permet d’obtenir des allègements de formation. Les dossiers sont étudiés au cas par cas pour en bénéficier.

          Des accords locaux passés entre le CREPS et les universités permettent aussi de passer en même temps, en 2 ans à l’université, un DEUST métiers de la forme et un BPJEPS. C’est notamment le cas à Toulouse et à Lyon. À l’UCO d’Angers, les étudiants de L1 peuvent s’orienter vers le BPJEPS APT (activités physiques pour tous) avec la possibilité de revenir dans le parcours STAPS ensuite.

          QUELLE COMPLÉMENTARITÉ AVEC LA MENTION COMPLÉMENTAIRE AGSS ?

          La MC (mention complémentaire) AGSS (Animation-gestion de projets dans le secteur sportif) est une nouvelle formation créée à la rentrée 2018. Elle offre un premier palier possible vers l’obtention du BPJEPS spécialité « éducateur sportif ». Cette formation sur 1 an accueille en priorité des candidats titulaires d’un baccalauréat professionnel dans les spécialités en rapport avec la gestion-administration, la vente, le commerce, l’accueil, les métiers de la sécurité, les services de proximité et vie locale.

          LE SPORT D’ABORD

          65 % des titulaires d’un BPJEPS sport ont un emploi 1 mois après leur formation, et 80 % 7 mois plus tard. Cependant, toutes les disciplines ne sont pas logées à la même enseigne. Ainsi, la demande en maîtres nageurs est forte pour les diplômés du BPJEPS concerné et les titulaires d’un BPJEPS pluridisciplinaire bénéficient du boom des salles de sport privées notamment. Ceux qui veulent augmenter leur employabilité peuvent cumuler plusieurs BPJEPS ou y ajouter une spécialisation afin d’élargir leurs compétences. C’est le cas par exemple pour l’encadrement des personnes en situation de handicap où la demande est importante.

           En 10 à 18 mois, plus de 18 500 candidats ont commencé cette formation en 2016. Parmi eux, 3 963 étaient apprentis. Un chiffre qui devrait augmenter dans les années à venir au vu de la tendance et du dynamisme actuel.

          Certaines mentions, parmi les plus proposées, abordent plusieurs disciplines sportives. C’est le cas des mentions suivantes : activités de la forme ; activités sports collectifs ; loisirs tous publics ; activités physiques pour tous (APT) ; activités aquatiques et de la natation (AAN).

          D’autres ne ciblent qu’un seul sport : activités équestres, cyclisme, natation, randonnée, escrime, basket, golf, judo et jujitsu, parachutisme, patinage sur glace, pêche de loisirs, plongée, sport automobile, lutte, volley-ball ou encore vol libre… Le choix est vaste.

          Le diplôme du BPJEPS se délivre après l’obtention de 10 unités capitalisables réparties : 

          • en compétences transversales pour 4 UC ; 
          • en compétences spécifiques à la spécialité pour 5 UC ; 
          • en compétences adaptées à l’emploi et au contexte régional pour 1 UC

          Avec le Diplôme d’État de la Jeunesse, de l’Éducaton Populaire et du Sport (DEJEPS), vous êtes reconnus comme professionnel de l’animation. Vous exercerez principalement dans le cadre associatif ou auprès des collectivités territoriales.

          Selon la mention choisie, la formation conduit aux métiers de :

          • Animateur-coordinateur
          • Animateur de réseau
          • Coordonnateur d’activités 
          • Agent de développement
          • Animateur socio-culturel
          • Responsable secteur 

          Les DEJEPS peuvent être délivrés par les CREPS, les CFA ou encore les Centres Régionaux d’Education Populaire et du Sport. Ils comportent 2 spécialités : le perfectionnement sportif et l’animation socio-culturelle, recoupées par 82 mentions. 

          La durée de formation est d’environ 1 200 à 1 400 heures durant une année scolaire dont 700 heures en formation. Le coût de la formation est compris entre 4 000 et  8 000 €.

          Pour accéder au DEJEPS, il faut être titulaire du BPJEPS OU d’une licence OU d’une expérience de 6 mois en animation OU 24 mois d’activité professionnelle ET titulaire du PSC1. Les concours dans la fonction publique territoriale comme celui d’éducateur territorial des activités physiques et sportives principales permettent aux titulaires du DEJEPS de s’y inscrire.

          Les Diplôme d’État Supérieur de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport (DESJEPS) peuvent être délivrés par les CREPS, les CFA ou encore les Centres Régionaux d’Education Populaire et du Sport. Ils comportent 2 spécialités : le perfectionnement sportif et l’animation socio-culturelle, recoupées par 82 mentions. 

          Le DESJEPS forme des professionnels aux fonctions de direction amenés à exercer leur mission dans une association, un club sportif, une entreprise, une collectivité territoriale.

          Ils sont responsables de la mise en œuvre collective, technique et financière du projet de la structure.

          Les métiers pouvant être exercés avec un DES JEPS sont divers et variés notamment :

          • Entraîneur de haut niveau dans une discipline sportive
          • Directeur sportif dans une association, une entreprise
          • Directeur socio-culturel
          • Formateur

          La préparation à ce diplôme est assurée par des centres de formation agréés par les directions régionales de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS). Pour tout renseignement consulter le site du Ministère des Sports. Les admissions se font en apprentissage et en formation continue, le bac n’est pas requis pour s’inscrire auprès des établissements.

          La durée de formation est d’environ 1 200 à 1 400 heures durant une année scolaire dont 700 heures en formation. Le coût de la formation est compris entre 7 000 et  10 000 €.

          Pour accéder au DEJEPS, il faut être titulaire du BPJEPS OU d’une licence OU d’une expérience de 6 mois en animation OU 24 mois d’activité professionnelle ET titulaire du PSC1.

          Il existe deux voies pour préparer un CQP (Certificat de Qualification Professionnelle) ou CQPI (Certificat de Qualification Professionnelle Inter-branches de compétences professionnelles) :

          • Par la formation, si la personne a besoin de suivre un parcours de formation pour progresser jusqu’au niveau du CQP.
            La formation peut être mise en place par l’employeur dans le cadre des activités de l’entreprise (plan de développement des compétences) ou par la personne (notamment au moyen du compte personnel de formation. Le CQP peut également être préparé dans le cadre d’un contrat de professionnalisation.
          • Par la validation des acquis de l’expérience (VAE), si le CQP est enregistré au RNCP, pour les salariés ou personnes en recherche d’emploi qui justifient d’au moins un an d’expérience en rapport avec le CQP.

          Le CQP est un diplôme délivré par les branches professionnelles concernées (exemple : branche du journalisme, branche de l’animation, …). Ils sont construits de telle sorte à donner des compétences très précises dans un domaine, on appelle cela l’exploitation de niche.

          Le CQPI créé par deux branches au minimum, permet de valider des compétences professionnelles communes à des activités professionnelles identiques ou proches. Il favorise ainsi la mobilité et la pluridisciplinarité des salariés. A l’instar des autres certifications professionnelles, chaque CQP ou CQPI s’appuie sur :

          • un référentiel d’activités qui décrit les situations de travail et les activités exercées, les métiers ou emplois visés ;
          • un référentiel de compétences qui identifie les compétences et les connaissances, y compris transversales, qui en découlent ;
          • un référentiel d’évaluation qui définit les critères et les modalités d’évaluation des acquis (ce référentiel comporte donc la description des épreuves d’évaluation).

          Ce diplôme est particulièrement destiné aux salariés ou aux étudiants voulant compléter leur formation mais peut aussi entrer dans le cadre d’une formation initiale dans certains cas. 

          La formation dure de 140 à 175 heures sans compter les examens. Son coût est compris entre 1 000 et 2 000 €.

          Les Titre à Finalité Professionnelle (TFP) sont des diplômes délivrés par les branches professionnelles concernées et permettent d’officialiser une compétence par le biais de commissions qui évaluent les compétences de chacun. Ce sont en quelque sorte des formations proposées directement dans le milieu du travail.

          Sa durée est habituellement très courte et son coût varie du fait des 40 titres existants. 

          La formation du Brevet de Technicien Supérieur peut s’intégrer après le bac mais est aussi sans bac.

          Sa délivrance en alternance dépend d’une épreuve terminale intégrant cependant du contrôle continu. L’alternance et la courte période d’étude représentent un véritable avantage pour les jeunes ne souhaitant pas suivre un cursus long avec une professionnalisation rapide (on peut imaginer un bon taux d’insertion pro).

          L’entrée sur le marché du travail est possible 2 années après avoir eu le Bac avec un BTS. Le Brevet de Technicien Supérieur est l’illustration même de la formation adaptée et courte après laquelle on trouve assez vite du travail.

          Pour preuve, environ 50 % des étudiants qui ont choisi un BTS ont complété ce cursus afin de dynamiser leur carrière.

          Le BTS se prépare dans :

          • des lycées publics (via parcoursup), privés sous-contrat et hors contrat dans les Sections de Techniciens Supérieurs (STS)
          • des centres de formation d’apprentis (C.F.A.)
          • des écoles spécialisées dans un secteur (informatique, commerce, communication, management, design, etc.)
          • des centres de formation professionnelle continue
          • des établissements d’enseignement à distance 

          Ce diplôme peut se proposer en formation initiale, alternance ou formation continue (même sans disposer du baccalauréat). 

          Le diplôme donne droit à 120 crédits européens ECTS (European credit transfer system), ce qui favorise les passerelles.

          TU AS DES QUESTIONS ? CONTACTE-NOUS ?