AIDES SOCIALES

spéciales COVID-19

LUTTE CONTRE L’ISOLEMENT SOCIAL

L’isolement social et la sédentarité sont deux enjeux sociétaux majeurs pour la population étudiante. C’est d’autant plus le cas depuis le début de la crise sanitaire et les périodes de confinement qu’elle engendre. Pour répondre à ces enjeux, l’ANESTAPS met en place le challenge Bouge du Canap.

UN RECENSEMENT DES AIDES

Néanmoins, de nombreuses autres problématiques viennent toucher les jeunes : précarité grandissante, santé mentale fragilisée, fracture numérique, orientation floue. Face à ces enjeux, de nombreux dispositifs sont mis en place. L’ANESTAPS vous propose ici un recensement non-exhaustif des aides sociales auxquelles vous pouvez recourir.

aIDEs FINANCIères

Annoncée par le Premier Ministre, une aide exceptionnelle de solidarité à destination des jeunes sera versée par l’État dès novembre (aides disponibles : https://www.mesdroitssociaux.gouv.fr/accueil/)

Elle concerne les étudiants boursiers ainsi que les -25 ans apprentis, étudiants salariés ou non étudiants, bénéficiaires de l’APL (Aide Personnelle au Logement). Si vous êtes concernés, cette aide vous sera versée en une seule fois, sans démarche supplémentaire :

  • Par votre CAF (Caisse d’allocations familiales) à partir du 27 novembre pour les jeunes bénéficiaires de l’APL ;
  • Par votre CROUS, au début du mois de décembre avec votre mensualité de bourse habituelle pour les étudiants boursiers.

Afin de permettre une poursuite d’études décente à tout étudiant, les CROUS proposent des Aides Spécifiques Allocations Ponctuelles (ASAP). Cette aide ponctuelle est cumulable avec une bourse sur critères sociaux. Son attribution fait l’objet d’une évaluation sociale: prenez RDV avec le service social de votre CROUS.

AIDES numériques

Depuis le 1er confinement, universités, associations et collectivités territoriales ont mis en place des dispositifs d’aide à l’accès aux outils numériques. Ces derniers sont consultables sur le site de votre université et / ou région.

Le confinement, dans sa mise en place actuelle, permet aux universités de garder certains de ses services ouverts : salles informatiques bibliothèques universitaires / lieux proposant un accès à des outils numériques. Les modalités d’accès à ces espaces sont ainsi consultables sur le site de votre université.

défense des droits et aide à la réussite 

La mise en place des cours en distanciel entravent votre réussite ?

N’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante: contact@anestaps.org. Nous proposons un service de défense des droits afin de faire valoir vos droits académiques, sociaux, sanitaires… 

En partenariat avec Studyrama, l’ANESTAPS et son réseau interviennent sur les salons d’orientations. Ce format virtuel vous permet de vous informer depuis votre domicile. Que vous soyez lycéen ou étudiant cherchant à vous réorienter, ces salons virtuels sont fait pour vous !

Si vous n’êtes pas disponible sur ces salons, nous nous tenons également à votre disposition par mail : orientation@anestaps.org.

ACCOMPAGNEMENT psychologique

Lors du 1er confinement, 64% des jeunes déclaraient avoir ressenti le besoin d’être écoutés. Symbole d’une détresse psychologique grandissante, 23% d’entre eux ont eu des pensées suicidaires lors de cette période.

Afin de prévenir les risques psycho-sociaux liés à l’urgence sanitaire, la FAGE, dont est membre l’ANESTAPS, propose aux jeunes l’accompagnement d’une psychologue à distance. L’intégralité du coût est prise en charge par la FAGE. Vous pouvez également retrouver d’autres dispositifs d’aides, ici.

Au sein de vos universités, les services de santé continuent de vous accueillir durant la crise sanitaire. Vous pouvez, par exemple, solliciter le Bureau d’aide psychologique universitaire (BAPU) pour prendre RDV avec un psychologue ou un psychiatre.

- AIDES ALIMENTAIRES -

Épiceries sociales & solidaires (agoraé)

Sur beaucoup de campus, il existe des épiceries sociales et solidaires Agoraé. Ces espaces mettent à disposition des denrées alimentaires et des produits d’hygiène à un prix dérisoire pour les étudiants dans le besoin. Celles-ci restent ouvertes pendant le confinement. Hors crise sanitaire, ce sont aussi des lieux d’échanges sociaux.

Distributions alimentaires

Pendant le premier confinement, de nombreux mouvements de solidarité se sont mis en place et sont aujourd’hui réitérés. Vous pouvez trouver, non loin de chez vous, différents organismes qui distribuent des paniers repas gratuitement : votre fédération territoriale, une Agoraé, le Secours Populaire.

APPLICATION DE LUTTE CONTRE LE gaspillage

Il existe aussi des astuces pour diminuer le prix de la note alimentaire. Certains magasins mettent à disposition des denrées aux dates courtes à prix réduit. De plus, des applications mobiles de lutte contre le gaspillage (Too Good To Go) permettent de récupérer des repas invendus chez certains commerces et magasins.

Un problème ?

Tu rencontres des difficultés ? L’ANESTAPS répond à tes questions !