MENU

Vie sur Place

Tom, Toulouse, filière EM, Espagne

Le rythme est plus tardif (heure de repas, heure de coucher,…). Nous avons l’impression d’avoir plus de temps extra-scolaire car les cours ne finissent rarement après 16h du fait qu’il n’y a pas de pause pour manger.

Tu manges à la fin des cours. Sinon la ville est en activité permanente, il y toujours de la vie etquelque chose à faire!

  

Simon, Lyonnais, filière APAS, Mexique

Il y en a pour tous les goûts. J’étais dans la deuxième plus grande ville du pays : guadalajara.  On peut plus ou moins faire les mêmes choses que chez nous. L’avantage est que l’on est étudiant étranger, donc ceux qui aiment faire la fête trouvent facilement et rapidement des compagnons de fête et de voyages qui sont également étudiants étrangers. J’ai rencontré des gens d’un nombre incalculable de pays.

Par contre, en France, nous avons la santé gratuite. Je n’avais qu’une hantise, c’était de devoir aller à l’hôpital.

Maxime, Nancy, filière EM, Norvège

L’université offre beaucoup d’avantage de faire du sport hors temps des cours comme la natation, la musculation ou les sports co, j’ai donc saisi cet avantage et cela a occupé mes temps libres.

 

Nicolas, Avignon, filière EM, Suisse
La vie est beaucoup, beaucoup plus chère qu’en France. Ca varie du simple au double. Mais en dehors des cours il reste pas mal de temps pour visiter, faire du sport et pour des soirées sympa.

 

Pauline, Toulouse, filière ES, République Tchèque

Prague, capitale (donc plein de trucs à faire sur place : musées, visite de la ville, marchés, soirées…) magnifique au centre de l’Europe ; près de Viennes, Bratislava, de l’Allemagne.. Super point de départ pour voyager alentours!

Par contre, c’était dur d’être loin de mes proches. Et au sein de l’université, certains  professeurs ne nous portaient aucun intérêt.

Mais on (les Erasmus), on a beaucoup de temps libre. On visite, on sort, on fait la cuisine, on regarde des films, on papote… en essayant de mixer les cultures des uns et des autres.

Céline, Nancéenne, filière EM, Espagne

La vie là-bas, ça se passe merveilleusement bien…la chaleur toute l’année, (même à Noël!), le soleil, la mer, le sport (la faculté dispose d’un complexe sportif très bien agencé et qui comprend tout ce dont on a envie, il y en a vraiment pour tous les gouts (Padel, Tennis, Athlétisme, Natation, Basket-ball, Hand-ball, Foot salle, Foot, Rugby, Musculation, Zumba, Danse, Judo, Gymnastique…..et j’en passe, tout ça au même endroit).

 

François, Toulouse, EM, Norvège

On a à notre disposition une salle de musculation, des piscines, un sauna, des salles de musique. Tous les jours des activités sont mise en place (comme du sport universitaire). Beaucoup d’Erasmus ont donc joué au football, au hockey… Certains ont fait de l’escalade, d’autre de la couture en buvant un petit thé… On avait également mis en place des cours de Zumba parce qu’une des Erasmus donnait des cours dans son pays.

Après, les cours étaient tellement captivant et comme l’université nous prêtait le matériel nous

partions souvent « refaire » des cours… Notamment en ce qui concerne la randonnée, le ski de fond, l’escalade, la pêche sur glace, la course d’orientation etc etc. En fait nos cours faisaient partie d’un style de vie que nous avions tout le temps !