Archives Actualités

Bywebmaster

GAY GAMES – PARIS 2018

Le BDE UFRAPS organise le mercredi 3 février 2016 à Lyon une conférence-débat à l’occasion de l’évènement « Paris 2018 » (organisations des Gay Games en France), en présence de Manuel Picaud, co-président de l’événement et de Philippe Liotard, sociologue du sport.

  

En quoi consiste les « Gay Games » ? 

Il s’agit d’une compétition sportive et culturelle internationale créé en 1982 à San Francisco et rassemblant désormais près de 20 000 participants. Cet événement présente des similitudes avec les Jeux Olympiques, mais s’en démarque également par son ouverture à tous sans distinction de niveau, sport, nationalité ou sexe.

Chacun peut composer son équipe et venir rencontrer des joueurs du monde entier.

Qu’est-il prévu pour « Paris 2018 » ?

Côté sport, durant toute une semaine plus de 30 disciplines sportives sont programmées. Côté culture, très présente durant la semaine, des concerts, du théâtre, des expositions d’art sont prévues.

Enfin, plusieurs conférences et débats auront lieu avec des thématiques comme l’inclusion, et les valeurs du sport seront abordées.

         

La prochaine édition se déroulera à Paris en 2018 du 04 au 12 août.

A l’instar des jeux olympiques, un événement de cette ampleur se prépare bien en amont !

Cette rencontre sera un temps d’échange, au cours duquel aucune question n’est tabou ! C’est aussi l’occasion d’en apprendre plus sur les objectifs, les enjeux et la finalité de cet évènement international.

  

L’état d’esprit de ces jeux est fondé sur la « Diversité, la convivialité, la solidarité, l’égalité, et le partage ». Ses valeurs en trois mots : « participation, meilleur de soi, inclusion » sont celle qui anime également l’ensemble du réseau de l’ANESTAPS.

    

Le Rendez-vous est fixé le Mercredi 3 février à 18h, sur le site de la Doua à Villeurbanne, Amphi STAPS (dans le bâtiment Jacques SAPIN).

12553004_1182744441744634_7564408484437295353_n

Bywebmaster

Semaine Olympique Universitaire !

logo part

Du 30 Mai au 3 Juin 2016 à lieu la 1ère Semaine Olympique Universitaire à Lyon. Cette semaine olympique est organisée par l’Académie Nationale Olympique Française (ANOF) en partenariat avec l’ANESTAPS, la FFSU, l’UNCU et les acteurs locaux.

Le BDE UFRAPS, adhérent à l’ANESTAPS, accueillera les étudiants pour cette expérience. Cette association aura pour mission de gérer la partie logistique avec l’aide du bureau national de l’ANESTAPS.

L’ANESTAPS et ses associations étudiantes tiennent à porter et faire connaître ce projet auprès de tous ses étudiants ainsi qu’à la jeunesse pour promouvoir les valeurs de l’Olympisme et du sport.

La session regroupera pendant 1 semaine une trentaine d’étudiant(e)s sportif(ve)s provenant de tout le territoire français. Elle comprendra des conférences, des travaux de groupes sur l’Olympisme, des visites culturelles, mais aussi des moments de partage et d’émotions, comme des tournois sportifs ou autres manifestations sociales.

Cette expérience unique permettra aux étudiants de s’initier à l’Olympisme et à ses valeurs, et d’enrichir leurs connaissances en matière olympique.

Par cette session, l’ANOF offre un forum national d’expression libre et d’échange d’idées, un environnement culturel stimulant, dans lequel sont cultivés les idéaux olympiques.

Alors, si vous avez entre 18 et 35 ans, si vous êtes intéressé(e) par l’Olympisme et que vous souhaitez vivre une expérience humaine forte tout en représentant votre établissement d’enseignement supérieur, portez-vous candidat(e) à la Semaine Olympique Universitaire 2016.

Sachez que l’intégralité des frais de séjour est prise en charge par l’organisation ; seuls les frais de transport pour vous rendre à Lyon, restent à votre charge.

N’attendez plus, déposez votre candidature et vous serez peut-être sélectionné, pour rejoindre la famille Olympique et vivre une expérience unique !

Pour cela, remplissez le formulaire de candidature en pièce jointe et renvoyez-le à l’attention de Mme Terrien- Conques Valérie, AcademieOlympique@cnosf.org  et sessiolympuniv@gmail.com au plus tard le vendredi 12 février 2016.

 

Formulaire de candidature : Questionnaire SOU 2016 web

141215

 

 

Bywebmaster

RMC FIVE CUP !

12308575_560208307466740_1331170369032536045_n

Le lancement du premier championnat de France universitaire de foot à 5 a été lancé le 16 décembre 2015. Cet événement est un tournoi de football indoor se jouant à 5 contre 5. Il est organisé par la Fédération Française de Sport Universitaire (FFSU),  RMC et Le Five.

C’est un événement national qui regroupe 16 villes pour les phases qualificatives, les participants seront des équipes venant des écoles et universités aux alentours.

La finale se passera à Paris le 21 mai 2016 au centre de foot salle “Le Five”, Porte de la Chapelle.

Pour participer ? L’inscription se fait en se présentant au près de votre Comité Régional du Sport Universitaire (CRSU) et en remplissant un bulletin d’inscription ou directement sur le site http://rmcsport.bfmtv.com 

Vous devez être étudiant et avoir votre licence FFSU pour pouvoir participer à ce tournoi !

N’hésitez pas à participer à cet événement unique !

Les premières étapes se passent à Lyon et Toulouse dès le 28 Janvier 2015 pour pouvoir se qualifier pour la finale.

Renseignez vous sur les tournois qui se déroulent dans vos villes!

Page Facebook RMC FIVE CUP

12540040_10208296814876219_1717396316_n

 

 

Bywebmaster

L’ANESTAPS vous présente ses meilleurs voeux pour l’année 2016 !

   

     Tradition oblige, il est l’heure pour l’ensemble du bureau de l’ANESTAPS de vous souhaiter une très belle année 2016 !

Que celle-ci soit propice à vos réussites universitaires, personnelles et professionnelles !

     Pour l’ANESTAPS, comme en 2015, sa volonté de représenter et de défendre les jeunes et plus précisément les étudiant-e-s en STAPS, reste intacte.

     Cette nouvelle année permettra de reconduire ses différents projets phares comme la Journée Nationale Sport et Handicap, Active Ton Bien Être et le projet de Solidarité Internationale.

    Lors de leurs voeux, le Président de la République et la Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, ont ainsi réaffirmé la priorité jeunesse annoncé en début de quinquennat. En cette année de préparation des élections présidentielles 2017, l’ANESTAPS portera une attention toute particulière à l’écoute portée aux attentes des jeunes.

     C’est donc à la suite de leurs mobilisations, que les jeunes engagés dans les parcours de formations dans le sport attendent des avancées majeures concernant l’articulation des différents parcours et systèmes de formations pour favoriser leur insertion professionnelle.

   De plus, cette année sera marquée par la collaboration entre les différents ministères, les branches professionnelles, les fédérations sportives et l’ANESTAPS afin de co-construire une réforme réorganisant l’offre de formation dans le champ du sport.

      Ayant une double démarche de représentation mais également une démarche de projets, l’ANESTAPS continuera de sensibiliser les étudiant-e-s et plus globalement les jeunes, pour lutter contre les inégalités quant à l’accès à une pratique sportive, favoriser leur insertion professionnelle et les inciter à s’impliquer davantage dans leur environnement.

     Pour se faire, les actions solidaires comme le Projet de Solidarité National permettra de développer l’accès au sport et aux activités physiques pour les jeunes dans les quartiers défavorisés. La Journée Nationale Sport et du Handicap se tiendra le 7 Avril prochain et mobilisera les étudiant-e-s pour faire tomber les barrières entre les personnes valides et les personnes en situation de handicap. L’organisation d’un Camp Olympique Universitaire en partenariat avec l’ANOF, sera également l’occasion de recueillir la vision des jeunes sur les valeurs de l’olympisme.

     Enfin, la communication et l’implication, autour des grands évènements Nationaux et Internationaux, pourront permettre de soutenir les jeunes dans leur volonté de participer bénévolement ou professionnellement, afin de mettre en avant les compétences développées lors de la pratique d’une activité physique et sportive.

    Pour conclure, l’insertion professionnelles des jeunes sera un élément essentiel du projet de cette année, en développant les relations avec l’ensemble des acteurs de son environnement mais aussi en valorisant la reconnaissance de son diplôme.

2015 aura pris par moment des airs de chaos, notamment pour la jeunesse touchée directement le 13 novembre, nous espérons une année 2016 plus légère, porteuse d’une humanité plus forte.

L’ANESTAPS tient à encore vous exprimer ses voeux pour l’année 2016.

Bywebmaster

L’ANESTAPS se met au vert !

Ces quinze derniers jours avaient lieu la COP 21 en France à Paris. Plus de 130 chefs d’Etat se sont rassemblés autour d’un enjeu mondial pour le climat et le futur. Un accord “historique” a été signé, il vise à maintenir le réchauffement sous les 2°C visé par rapport aux niveaux préindustriels.

En rapport avec cet accord, La FAGE et ses administrateurs se sont résolument engagés pour le développement durable en proposant un calculateur carbone spécialement développé pour les associations étudiantes et une Charte d’engagement pour le développement durable. Elle rappelle le rôle et la responsabilité des associations étudiantes sur l’enjeu que revêt le changement climatique et l’objectif du réchauffement à 2°C.

L’ANESTAPS, signataire de cette charte, mobilisera à son tour ses associations au développement durable. Quelques unes de nos associations ont déjà réalisé par leurs propres initiatives, des actions visant à sensibiliser les jeunes au développement durable et son impact sur l’environnement.

La plupart des associations proposent aujourd’hui à leurs étudiants des gobelets recyclables, qui permettent de réduire la consommation de gobelets en plastiques jetables.

A Lyon, l’UFRAPS a initié un projet appelé “Prends soin de toi et de ta fac” qui visé à sensibiliser les étudiants et les personnels de la fac sur différents points, notamment sur le nombre de déchets non recyclables qu’ils utilisent chaque jour. Ainsi, le BDE a mis en place une distribution de café dans des gobelets recyclables, des repas équilibré avec une vaisselle 100% recyclable et  un espace vert a été réaménagé à la faculté.

10845970_946896738662740_101452192769866212_n

A Nancy, des poubelles spécialement conçues pour recycler des canettes ont été mise en place.

L’ensemble des associations, avec le soutien de l’ANESTAPS mobiliseront les jeunes quant aux problématiques sur l’environnement.

 

 

 

Charte sur le développement durable de la FAGE signée par l’ANESTAPS :

http://www.fage.org/ressources/documents/2/3011,Charte-d-engagements-pour-le-develo.pdf

Bywebmaster

Communiqué de Presse – Sport Santé

Sport Santé : Les étudiants prônent la complémentarité

Dans le cadre du projet de loi de réforme du système de santé, l’amendement AS-40 adopté fin novembre en séance, proposé par Valérie Fourneyron, autorise la prescription sur ordonnance des activités physiques et sportives.

La FNEK (Fédération Nationale des Etudiants en Kinésithérapie) et l’ANESTAPS (Association Nationale des Etudiants en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives), s’accordent quant à la plus-value des Activités Physiques et Sportives (APS) dans le parcours de soins des personnes atteintes d’affections de longues durées et tiennent à souligner l’importance d’une collaboration renforcée entre les étudiants et professionnels issus des filières STAPS et Kinésithérapie.

Néanmoins, cette évolution majeure dans le parcours de soins soulève la question de la complémentarité des différents intervenants dans le domaine du « sport-santé ». En particulier, les professionnels paramédicaux comme les kinésithérapeutes, et des APS, comme les enseignants en Activités Physiques Adaptées (APA), doivent s’entendre sur leurs pratiques et leur complémentarité dans la poursuite d’un objectif commun : participer au mieux-être des patients et personnes à besoins spécifiques.

Conscientes des dérives pouvant exister dans différents secteurs et sur différents territoires, l’ANESTAPS et la FNEK rappellent qu’il est indispensable d’agir de manière collaborative afin d’identifier très clairement les rôles de chacun et les différents niveaux d’intervention.

La FNEK et l’ANESTAPS ont déjà collaboré dans le cadre de la contribution sur l’inter-professionnalité des professions de santé. Dans la continuité du travail déjà effectué, elles s’engagent à œuvrer main dans la main pour être force de propositions sur les rôles respectifs des APA et des kinésithérapeutes, dans les décrets d’application,  en gardant pour objectif l’amélioration des parcours de soins.

 

Contacts : 

Sarah Hoarau                                                                                Bréwal Soyez–Lozac’h

Présidente de la FNEK                                                                  Président de l’ANESTAPS

06 67 28 26 40                                                                              06 81 29 98 28

presidence@fnek.fr                                                                        president@anestaps.org

 

 

Vous pouvez télécharger le communiqué de presse en cliquant sur le lien : CDP Sport Santé

Bywebmaster

Les associations STAPS se mobilisent pour le Téléthon !

L’Association STAPS Toulousain revient sur sa semaine de sensibilisation au Téléthon :

 

12345677_10207083211231950_6706802944398728226_n

Le lundi 30 Novembre l’Association STAPS Toulousain débuta la semaine du Téléthon à l’Université Paul Sabatier dans le bâtiment de la F2SMH (Faculté des Sciences du Sport et du Mouvement Humain).

Le Téléthon a été organisé la première fois en France en 1987, pour lutter contre les maladies neuromusculaires. Depuis plusieurs années déjà, les étudiants de l’Association STAPS Toulousain organisent une semaine dédiée au Téléthon. Cette année, nous avons travaillé avec une des associations de filière de la F2SMH : RéAPS (Réseau d’Action de Prévention en Santé).

Cette association a pour but de développer le réseau de la filière APAS (Activité Physique Adapté et Santé), et de promouvoir la filière trop peu connue.

De ce fait, la collaboration entre RéAPS et l’Association STAPS Toulousain était évidente pour réaliser la meilleure semaine possible.

Durant la semaine ont été préparé, des petits déjeuners, des sandwichs pour le midi, un tournoi de basket fauteuil, une soirée « Adopte un STAPS » et enfin, une journée entière sur la place WILSON de Toulouse, durant laquelle a été proposé à la vente divers produits (crêpes, chouquettes, boissons chaudes, jus de fruits, gâteaux salés et sucrés…), ou encore des ateliers de dessin et de maquillage pour les enfants.

Cette semaine riche en émotion et en investissement aura permis de récolter un don pour le Téléthon s’élevant à 1201,87 euros.

Tout cela a été possible grâce aux étudiants présents lors des différentes journées, ainsi qu’à leur générosité. Les participants et les organisateurs, ont montré leur attachement à un évènement national qui touche l’ensemble de la population. Ils ont prouvé ainsi leur engagement citoyen et leur solidarité en étant actif au long de cette semaine.

Nous souhaitons remercier l’ensemble des étudiants qui ont participé aux activités de la semaine et qui se sont senti concernés par ce beau projet.

Claire DELORME, Présidente du RéAPS et Chef du projet Téléthon.

Anibal GIRON, Vice-Président Général de l’Association STAPS Toulousain.

Bywebmaster

Orientation en STAPS ? On vous explique !

La mission associative #OrientationActive a pour objectif d’aider les lycéens et les étudiants en ré-orientation à trouver les informations qu’ils souhaitent Beaucoup trop de jeunes ne connaissent pas les filières STAPS et leurs débouchés. Être présent à ces salons, c’est une manière de combler les lacunes des institutions responsables en matière d’informations sur l’orientation.

L’ANESTAPS était à la 2ème édition du Salon Studyrama  « Les formations dans le sport », nos associations font de même au niveau local: l’ARES était au Forum Avenir Étudiant au Parc des Expositions de Reims, le CADE Staps Nancy était présent au Salon Oriaction à Metz et l’UFRAPS était au 11e Forum des Métiers de Décines et Meyzieu.

 

Grâce à un stand ANESTAPS et l’organisation d’une conférence intitulée « L’ANESTAPS présente les filières STAPS » nous avons pu répondre aux questions des nombreux étudiants venus spécialement pour en connaître d’avantage sur la filière STAPS.

Nous allons également répondre ici aux interrogations les plus posées par les jeunes durant le salon Studyrama :

 

–          Comment faire Kiné en STAPS ?

Sur toutes les Universités comprenant un parcours STAPS, seulement 10 proposent des places pour accéder à aux Instituts de Formation en Masso-Kinésithérapie. Elle n’est en aucun cas une filière à part entière en STAPS, mais ce concours reste associé à la Licence 1 STAPS. En effet, pour être classé, il faut valider la Licence 1 et passer un concours annexe. Les modalités de classement sont définies par l’UFR STAPS en question.

Par exemple, l’UFR STAPS Reims propose 10 places en Kinésithérapie et les étudiants sont classés via deux résultats :

                La notre générale de leur Licence 1 (60%)
Un concours annexe en fin d’année (40%)

 

Attention aux jeunes qui souhaitent s’engager dans ce concours, prévoyez plusieurs options parce que la concurrence est rude.

 

–          Comment faire pour être sûr d’intégrer STAPS ?

Les capacités d’accueil, malgré notre constante opposition, existent dans la quasi-totalité des UFR STAPS. Nous conseillons aux jeunes d’inscrire en premier choix dans Admission Post-Bac la faculté de l’académie dont ils dépendent, et de multiplier le nombre de facultés choisies afin de maximiser les chances d’entrée en STAPS.

Malheureusement, aujourd’hui, il est difficile de garantir à un néo-bâchelier ou un étudiant en réorientation une place garantie au sein d’un UFR STAPS. Néanmoins, nous continuerons à nous battre pour les moyens des UFR et pour la suppression des sélections illégales effectuées à l’entrée de l’enseignement supérieur.

 

–          Quelles sont les filières en STAPS ? Quels sont les débouchés en STAPS ?

La filière STAPS est composée de 5 filières principales en Licence :

1.Licence Éducation et Motricité

Débouchés : Éducateur socio-sportif en milieu scolaire / Éducateur territorial des APS

2. Licence Management du Sport

Débouchés : Cadre, chef de projet d’une collectivité / Responsable communication des fédérations / Directeur commercial marketing

3.Licence Entraînement Sportif

Débouchés : Entraîneur sportif / Préparateur physique / Responsable technique

4.Licence Activité Physique Adapté et Santé

Débouchés : Enseignant et éducateur en APAS / Animateur en APS / Coordinateur de programme d’intégration pas l’APS

5.Licence Ergonomie et Performance Motrice

Débouchés : Agent de conception / Consultant à la conception / Agent de protocole et de mesure

 

La multiplicité et le manque de lisibilité des filières rend néanmoins complexe l’explication. Nous proposons, via un guide des études et un document récapitulant tous les métiers possibles en STAPS, une synthèse des filières STAPS afin d’éclaircir les choix d’orientation.

–          Est-ce possible de réussir la Licence 1 STAPS sans sortir d’un Bac S ?

Statistiquement, les jeunes sortant d’un Bac Scientifique sont plus nombreux que les autres à réussir la première année de STAPS. Mais cela reste une statistique. Ce qui compte, c’est de prendre conscience que l’Université exige des méthodologies différentes du lycée, et qu’il est nécessaire de bien les déterminer. Cela passe par une présence à tous les cours magistraux, un investissement et une participation durant les travaux dirigés. Si vous rencontrez des problèmes méthodologiques au cours de l’année, vous pouvez également vous référer à vos associations étudiantes, présentes pour vous soutenir et pour être le relai entre vou et les enseignants de l’Université.

 

Au bilan de ce salon Studyrama, 400 jeunes se sont inscrits sur la mailing Orientation de l’ANESTAPS et ce ne sont pas moins de 160 jeunes ayant participé à la conférence avec qui nous avons pu discuter de la filière STAPS et de ses débouchés.

 

Bywebmaster

Les chiffres du CAPEPS tombent !

Le 18 novembre paraissait l’arrêté fixant le nombre de postes pour le CAPEPS 2016. Publié le 27 novembre, ce sont donc 820 postes pour le CAPEPS externe et 66 pour le CAPEPS interne.

Retrouvez ici l’arrêté fixant le nombre de postes au CAPEPS 2016

Après plusieurs années de baisse, pour la deuxième année consécutive le nombre de poste augmente et passe de 800 à 820 pour le CAPEPS externe et de 65 à 66 pour le CAPEPS interne.

Concernant les inscriptions, elles sont désormais closes depuis le 15 octobre 2015.

Programme des épreuves d’admission :

CAPEPS externe :

  • Dissertation portant sur les fondements sociohistoriques et épistémologiques de l’éducation physique et des activités physiques, sportives et artistiques (APSA)
  • Dissertation ou étude de cas à partir de documents portant sur l’enseignement de l’EPS dans le second degré : lundi 11 et mardi 12 avril 2016

Quelques chiffres du CAPEPS externe 2015 : 3457 inscrits, 2801 présents, 1557 admissibles pour 800 postes.*

 

CAPEPS interne : 

  • Composition relative à l’enseignement de l’éducation physique et sportive, en relation avec l’expérience professionnelle acquise par le candidat dans la discipline : mardi 2 février 2016

Quelques chiffres du CAPEPS interne 2015 : 1192 inscrits, 739 présents, 157 admissibles pour 65 postes.*

Tous les lieux et calendriers des épreuves d’admissions seront publiés sur http://www.education.gouv.fr/cid4607/calendrier-des-concours-second-degre.html

Nous souhaitons bon courage à tous les étudiants qui se préparent à passer ce concours.

*source : http://www.education.gouv.fr/cid83753/concours-second-degre-donnees-statistiques-session-2015.html
Bywebmaster

SPORT PLAYS MIXED

Du 27 septembre au 3 octobre s’est déroulé SPORT PLAYS MIXED, un projet porté par l’association Passe-Sport, organisé en collaboration avec l’AEMSO et l’ANESTAPS. Egalement soutenu par de nombreux partenaires comme l’EUSA (European University Sports Association), l’ENGSO YOUTH (European Non-Gouvernemental Sport Organisation) ou encore le programme ERASMUS+.  

Rassemblés sur le campus d’Orsay de l’Université de Paris-Sud, 25 jeunes européens accompagnés par 3 facilitateurs et le manager du projet ont eu l’occasion d’échanger, de travailler et de réfléchir aux notions de mixité et d’égalité femme-homme dans les pratiques sportives. Basé sur les principes de l’éducation informelle et populaire, le projet a permis aux 25 participants de prendre part à des ateliers de réflexion, dans le but de dégager des recommandations sur la pratique sportive dans les milieux scolaires, fédéraux ou libres dans les 5 pays représentés : La Finlande, l’Allemagne, l’Italie, L’Espagne et la France.

Deux moments forts sont venus s’ajouter aux travaux de la semaine : la participation des jeunes à un tournoi de football mixte pour des collégiens venant d’Île-de-France, ainsi que la tenue d’une conférence européenne venant conclure ce projet le samedi.

Cette conférence “Repenser et réinventer le sport: une clé pour promouvoir le vivre ensemble, focus sur la mixité” a permis de rassembler un panel d’experts européens pour  débattre : Laurent Petrynka (Directeur de l’UNSS, France) Andrej Pisl (EUSA, Slovénie), Xicu Colomar (Membre du comité directeur de l’ENGSO YOUTH, Espagne) Carole Bretteville (Représentant le Comité National Olympique et Sportif Français et la Fédération Française du Sport en Entreprise, France) ainsi que Jacques Cortie (Gérant de DFO-Sportiva, France).

Conclut par la diffusion d’une contribution regroupant les recommandations par pays rédigées par les participants, traduite en plus de 8 langues, le projet SPORT PLAYS MIXED affirme la nécessité de continuer à travailler sur cette valeur sociétale, qu’est la mixité et l’égalité femme-homme.

Voici la vidéo du projet SPORT PLAYS MIXED :