Author Archive webmaster

Bywebmaster

C’est officiel, la nouvelle équipe est formée !

 

Nous sommes fiers de voir autant d’étudiants porter de l’intérêt et une volonté de participer à un projet  de solidarité international. Cette année, les 40 candidatures représentent pas moins de 24 UFR STAPS différentes.

Et c’est avec une grande joie et un immense plaisir que l’ANESTAPS vous fait découvrir la nouvelle équipe du Projet de Solidarité Internationale au Kosovo.

 

SIMON Allan, Toulouse, L2 APAS

TOULLEC Pauline, Brest, L3 APAS

AHMETI Beqir, Lille, L3 Management

COMBE Myelene, Grenoble, M1 APAS

 

Un grand merci aux associations pour la communication sur le projet, mais également un grand merci à tous les étudiants intéressés et motivés qui ont candidaté. Après une semaine de délibération, nous avons réussi à dégager 4 profils, de 4 villes différentes, une sélection difficile au vue de la qualité des candidatures des étudiants.

 

C’est ainsi que cette nouvelle équipe accompagnée par le Chargé de mission Solidarité Internationale de l’ANESTAPS s’envolera au mois d’août prochain dans la capitale du Kosovo, Pristina, pour agir sur l’intégration et l’inclusion entre les différentes communautés religieuses et ethniques présentes dans le pays. Mais aussi pour sensibiliser la population locale au sport pour tous et particulièrement à la pratique de l’activité physique adaptée.

D’autres actions pourront être menées, tout comme la formation des volontaires à de nouvelles pratiques et techniques d’encadrement.

L’équipe aura également l’occasion d’apporter du matériel selon les besoins locaux, de découvrir la culture du pays et faire de fabuleuses rencontres. Ce projet de solidarité internationale, co-construit avec  PLAY International, sera l’occasion pour les étudiants de découvrir un autre pays, et surtout de partager leur passion pour les activités physiques et sportives.

 

Ces étudiants seront durant l’année porteurs du projet Kosovo 2017. Ils se consacreront à la recherche de fonds, à l’élaboration du projet (en lien avec PlayInternational), et s’investiront une fois sur place au développement des objectifs prédéfinis. La rencontre de l’équipe se fera lors du Week-end de formation à Paris les 10,11,12 février prochain.

 

Suivez régulièrement les avancées de la nouvelle équipe sur Facebook ICI et Twitter ICI

16118323_10211626944615392_1292407913_n

Bywebmaster

Le sport santé ne se fera pas sans les enseignants en APA !

Dans le cadre de la loi du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé, l’article 144 prévoit la prescription par le médecin traitant de l’activité physique adaptée à la pathologie, aux capacités physiques et au risque médical, dans le cadre du parcours de soins des patients atteints d’une affection de longue durée.

La prescription d’activités physiques adaptées constitue un réel enjeu de santé publique sur notre territoire.

Le 30 décembre dernier, s’est vu publier le Décret n° 2016-1990 relatif aux conditions de dispensation de l’activité physique adaptée prescrite par le médecin traitant à des patients atteints d’une affection de longue durée.

Ce décret vient donc cadrer la mise en application de l’article 144 de la loi de modernisation de notre système de santé. Dans un premier temps, nous pouvons saluer l’origine de cette avancée venant apporter des solutions de traitements non médicamenteux, permettant à des patients en affection de longue durée, de retrouver une autonomie et un bien-être certain à l’aide d’une activité physique adaptée. Cependant, l’ANESTAPS dénonce ici la publication du décret sans concertation de tous les acteurs sur la version définitive du texte, après plus d’un an de travail commun. Nous restons opposés à plusieurs éléments de ce texte, qui viennent dénaturer la fonction même d’un enseignant en APA et ajouter un flou supplémentaire dans l’articulation des formations dans le champ du sport en France.

Nous demandons donc la publication d’un décret rectificatif venant prendre en compte les propositions suivantes :

  • La suppression de l’annexe 2 qui vient introduire des données chiffrées allant totalement à l’encontre de la pratique existante du terrain.
  • Remettre au centre du décret une réflexion basée sur les compétences des intervenants au regard de la situation du patient et de sa pathologie grâce à un arrêté conjoint des ministres chargés des sports, de la santé et de l’enseignement supérieur, permettant d’établir la liste des certifications correspondant à l’alinéa 3 de l’article D. 1172-2 pouvant intervenir.

En plus de cela, il est regrettable de ne pas voir apparaître de réflexions sur le financement de cette activité et nous demandons donc l’ouverture de travaux à ce sujet.

L’ANESTAPS ne laissera pas ce décret venir supprimer une partie de l’exercice des enseignants en APA et créer un nouveau flou dans l’articulation des formations et de l’emploi dans le champ du sport. Elle souhaite ainsi poursuivre les travaux avec les interlocuteurs concernés pour permettre aux futurs patients d’évoluer dans un cadre sécurisé et dans des équipes pluridisciplinaires et complémentaires par leurs compétences.

Orlane FRANÇOIS – Présidente – presidence@anestaps.org – 06 81 29 98 28

 

CDP – Le sport santé ne se fera pas sans les enseignants en APA

Bywebmaster

Présidentielles, formations dans le champ du sport, solidarité .. Le programme de l’année 2017 pour l’ANESTAPS

En ce nouveau début d’année, l’ensemble du bureau de l’ANESTAPS tenait à vous adresser ses meilleurs voeux pour l’année 2017, que cette dernière vous apporte de la réussite dans vos projets et dans vos échéances, tant universitaires et professionnels que personnels.

Cette année sera marquée par une échéance forte : les élections présidentielles. Depuis toujours, l’ANESTAPS se veut forte de propositions dans l’objectif de garantir l’égalité des chances pour toutes et tous, en améliorant au quotidien les conditions d’études et d’insertion professionnelle des jeunes engagés dans une formation du champ du sport. C’est dans cette optique que nous irons à la rencontre des différents candidats du champ républicains pour apporter nos remarques, notre expertise et nos propositions sur les programmes de ces derniers. Dans leur démarche d’éducation populaire, l’ANESTAPS et son réseau d’associations s’engagent également à sensibiliser les jeunes à l’importance du vote et de la compréhension des enjeux qui s’en suivent.

Filière en tension, la formation STAPS rencontre des difficultés importantes : capacités d’accueil laissant des jeunes sur le carreau, équipes pédagogiques à bout de souffle faute de moyens suffisant, système de formation illisible  … Cette année encore, l’ANESTAPS accentuera son travail d’orientation active et d’information auprès des jeunes et de l’ensemble des acteurs du monde socio-économique et continuera à être force de revendications et de propositions pour garantir aux jeunes de construire leur avenir, de créer et de suivre le projet professionnel en accédant à la formation de leur choix.

deux

Depuis maintenant plusieurs années, l’ANESTAPS se mobilise pour obtenir une réforme des formations dans le champ du sport, dans l’objectif d’atteindre un système lisible, articulé, accessible par toutes et tous, cohérent et mettant en avant les compétences développées dans chacunes des formations. Suite à plusieurs mouvements sociaux des étudiants STAPS, nous avons obtenu la publication en septembre 2016 d’une circulaire co-signée par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche et  le ministère de la ville, de la jeunesse et des sports mettant en avant les rapprochements devant s’opérer entre les différents acteurs et prônant la cohérence entre les différentes certifications et les compétences développées. De ce fait, l’ANESTAPS continuera cette année encore à veiller à la mise en place effective sur le terrain de ces indications, tout en continuant à travailler avec les différents acteurs sur la mise en place d’une réforme en profondeur du système de formation dans le champ du sport.

Forte d’une double démarche de représentation et de projet, l’année 2017 sera l’occasion de reconduire les projets phares de l’ANESTAPS  dans l’objectif de sensibiliser les étudiant-e-s et plus globalement les jeunes, pour lutter contre les inégalités quant à l’accès à une pratique sportive, favoriser leur insertion professionnelle et les inciter à s’impliquer davantage dans leur environnement.

De ce fait, nous retrouverons en mars 2017 la Journée Nationale du Sport et du Handicap qui vient sensibiliser à la pratique sportive adaptée. En août, une équipe de cinq étudiants s’envolera en direction du Kosovo pour la seconde édition de ce projet de solidarité internationale en collaboration avec Play International, dans l’objectif de développer la pratique d’une activité physique auprès des jeunes du pays. En juin, c’est la Semaine Olympique Universitaire en partenariat avec l’Académie Nationale Olympique Française qui prendra place à Nice et qui regroupera des jeunes pour échanger autour des valeurs de l’olympisme. Mais c’est aussi tout au long de l’année que l’ANESTAPS et son réseau d’associations proposeront de multiple projets, comme Active Ton Bien Être, le Téléthon … L’ANESTAPS réaffirme également sa volonté de réaliser toutes ces démarches dans une logique de développement durable, dans le respect de notre environnement et de chacun.

couverture-article

Également, la communication et l’implication, autour des grands évènements Nationaux et Internationaux, pourront permettre de soutenir les jeunes dans leur volonté de participer bénévolement ou professionnellement, afin de mettre en avant les compétences développées dans notre formation.

Enfin, le mois de septembre 2017 nous permettra de savoir si, oui ou non, la France accueillera les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Nous continuerons donc à nous impliquer dans la candidature, en montrant que la jeunesse est motivée et compétente pour agir au mieux et permettre à la France d’obtenir cet évènement majeur du sport.

En espérant une année 2017 empreinte de solidarité, d’humanisme et de bienveillance et ne laissant pas place à l’obscurantisme, l’extrémisme et l’individualisme.

 

15608806_10211423458326302_1884720250_o

Bywebmaster

Les Enseignants APA, acteurs incontournables dans l’encadrement de l’Activité Physique Adaptée !

Dans le cadre de la loi du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé, l’article 144 prévoit la prescription par le médecin traitant de l’activité physique adaptée à la pathologie, aux capacités physiques et au risque médical, dans le cadre du parcours de soins des patients atteints d’une affection de longue durée.

La prescription d’activités physiques adaptées constitue un réel enjeu de santé publique sur notre territoire. En effet, elle apporte une réponse non médicamenteuse à l’accompagnement des patients, en leur permettant de retrouver peu à peu une autonomie dans leur vie quotidienne.

Depuis 1982, les formations Activités Physiques Adaptées-Santé se sont développées dans les UFR STAPS. Ces formations sont aujourd’hui proposées dans une quarantaine d’UFR. Inscrites au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP), les formations s’appuient sur une activité spécifique de recherche pluridisciplinaire développée dans les laboratoires universitaires, mais également à l’international. Les fiches RNCP stipulent donc qu’au niveau licence “Le professionnel a pour vocation de participer à la conception, la conduite et l’évaluation de programmes, de réadaptation et d’intégration par l’Activité Physique Adaptée”, avec comme public visé des personnes atteintes de maladies chroniques, létales, de troubles sensoriels et moteurs.

Les enseignants en APA sont donc des acteurs incontournables dans la prise en charge des personnes atteints d’une affection de longue durée pour construire avec eux des moyens d’améliorer leur activité physique et leur autonomie.

Depuis maintenant plus d’un an, à l’ouverture du dossier, l’ANESTAPS a pu s’emparer du sujet en collaboration avec différents acteurs comme la Conférences Des Doyens et Directeurs STAPS (C3D STAPS), l’Association Francophone en Activité Physiques Adaptée (AFAPA), la Société Française des Professionnels de l’Activité Physique Adaptée (SFP-APA) ou encore le Conseil National des Université STAPS (CNU 74ème section) afin de travailler sur les contenus des textes réglementaires correspondant à l’article 144 de la loi, notamment sur la place des Enseignants en Activités Physiques Adaptées.

Au fil des mois, nous avons malheureusement dû faire face à des guerres corporatistes, qui venaient mettre de côté le plus gros enjeu du dossier : positionner le bien être des patients au centre des débats.

Du côté des étudiants, la FNEK (Fédération National des Etudiants en Kinésithérapie) et l’ANESTAPS, il a très vite été souligné la nécessité d’une réelle collaboration entre les étudiants et les professionnels issus des filières STAPS et de Kinésithérapie, en mettant en avant la complémentarité des différents professionnels. En effet, si les diplômés en APA trouvent du travail dans les établissements de soins qui reconnaissent ainsi la plus-value de leur activité, ils n’y prennent certainement pas la place des kinésithérapeutes. Ils y exercent leurs propres compétences, qui leurs sont spécifiques. 

Les textes d’application doivent venir fixer les niveaux de formation requis ainsi que les compétences nécessaires pour les professionnels qui vont venir accompagner les patients, mais aussi les conditions d’intervention. Dans cet objectif, un groupe de travail se basant sur le rapport du Professeur Bigard a pu travailler sur l’élaboration du référentiel de compétences pour accompagner les patients suivant le type de pathologie.

L’ANESTAPS tient à rappeler que les enseignants en APA font aujourd’hui partie de nombreuses équipes pluridisciplinaires dans les structures de soins et de réadaptation. Ils interviennent en complémentarité avec des professionnels de santé, à partir de leur propre cœur de métier. Nous ferons tout pour assurer que la rédaction du décret en faveur de la pratique physique du plus grand nombre ne réduise pas le champ d’action des enseignants en APA alors que ceux-ci travaillent depuis plus de 20 ans avec des personnes en ALD pour contribuer à améliorer leur état de santé, leur autonomie, leur participation sociale et leur qualité de vie.

En effet, l’ANESTAPS et les étudiants engagés dans les parcours APA-S n’accepterons pas de voir un de leur débouché professionnel majeur bafoué, après une formation complète qui permet d’acquérir les compétences adéquates à l’encadrement de ces pratiques.

Contacts :

Orlane FRANCOIS – Présidente de l’ANESTAPS – 06 81 29 98 28

Nils AINAS – Vice-Président de l’ANESTAPS en charge de la communication – 06 76 57 83 85

Bywebmaster

Les associations du réseau de l’ANESTAPS mobilisées pour l’édition 2016 du Téléthon !!!

Ce week-end du 2 et 3 Décembre se déroulait la 30ème Édition du Téléthon organisée par l’AFM Téléthon. L’AFM-Téléthon est une association de parents et de malades qui mène un combat sans relâche contre des maladies génétiques, rares et lourdement invalidantes.

Depuis plusieurs années le réseau de l’ANESTAPS, à travers ses associations présentes dans différentes villes de France, se mobilise afin de récolter des fonds afin d’augmenter le budget de la recherche contre ces maladies génétiques.

15280958_1780900722162080_1355562508_n

La solidarité, valeur inscrite dans l’ADN des associations de l’ANESTAPS, a soudé les différents bénévoles sur le terrain de braver le froid extérieur autour d’une cause commune, mettant en place différentes animations.

C’est ainsi que qu’on pouvait retrouver à Chambéry des animations gonflables organisé par le BEAPS, ou bien encore déguster des gâteaux maison à Avignon par l’Olympia STAPS. Pour les plus sportifs, ils pouvaient rejoindre l’ARES à Reims pour réaliser un relai de plus de 24 heures en vélo stable (plus de 1000 kilomètres parcourus). Au final, c’est plus de 18 associations du réseau de l’ANESTAPS qui se sont mobilisées pour cette cause et qui ont permis de récolter 6177€

L’ANESTAPS, association adhérente à la FAGE ( première organisation étudiante de France ) a donc permis de faire monter la cagnotte des associations de son réseau.

15320278_10211856887366006_397295046_n

En résumé, les associations et fédérations étudiantes de la FAGE auront rapporté 138 000 € tout au long du weekend.

Mais les associations STAPS n’étaient pas que là uniquement pour récolter des fonds, mais avant tout pour sensibiliser sur ces maladies rares, comme par exemple à Besançon (où l’association STAPS proposait entre autres la découverte de la joëlette (fauteuil tout terrain adapté aux personnes à mobilité réduite)..

Les actions de solidarité du réseau de l’ANESTAPS ne s’arrêtent pas uniquement à ce week-end du Téléthon, d’autres associations ont prévu durant cette semaine des animations pour récolter de nouveaux fonds pour cette cause.

15368927_10202436209663277_413115700_o

Le réseau de l’ANESTAPS a d’ailleurs toujours su montrer son implication avec des actions de solidarité, comme par exemple le projet de Solidarité Internationale au Kosovo (et précédemment au Rwanda) et la Journée du Sport et du Handicap (JNSH)

Bywebmaster

Lancement de la 2ème édition du Projet de Solidarité Internationale au Kosovo !

Après la réussite de la 1ère édition, l’ANESTAPS se réjouit de la pérennité du projet et vous annonce la mise en place du projet de solidarité international au Kosovo 2017 !

Ainsi, en août prochain, 5 étudiants en STAPS sélectionnés sur la base de leur motivation auront à coeur de poursuivre les actions initiées cette année.

C’est avec beaucoup d’enthousiasme, que l’ANESTAPS ouvre les candidatures pour le projet Kosovo 2017. Les étudiants motivés auront jusqu’au vendredi 6 janvier pour remplir le questionnaire.

kosovo-2

Les étudiants sélectionnés interviendront en collaboration avec Play international, 20 jours auprès de la population locale pour faire la promotion des activités physiques et sportives !

La mission de PL4Y International est présente au Kosovo, depuis la fin de la guerre et officiellement depuis 2002, elle porte traditionnellement sur la réconciliation des différentes populations. Depuis peu, PL4Y International s’efforce également de sensibiliser à l’importance du sport inclusif. Actuellement, au Kosovo le sport est principalement vu comme compétitif et comme un outil de reconnaissance à l’échelle internationale.

kosov-3

Notre mission : utiliser la pratique d’activité physique comme un outil de cohésion entre les différentes population du pays (kosovares, Albanais, Serbes..) et travailler sur diverses thématiques telles que, la mixité de genre (animation d’ateliers de “formation”) et le handicap (réalisation de plusieurs journées du sport et du handicap dans la capitale et les villages voisins, pour sensibiliser la population sur la pratique handisport et sur les différents handicaps, rencontre avec les organisations locales traitant la thématique.).

L’un des objectif de la participation de l’ANESTAPS est de retranscrire l’action et les différents événements menés dans le cadre de ce projet, aux étudiants et au grand public de manière générale.

Ces objectifs pourront être modifiés en fonction de l’évolution des besoins de la population locale et des nouvelles idées apportées par les (prochains) participants.

kosovo-1

Les étudiants STAPS, en tant que futurs professionnels du secteur des Activités Sportives et Physiques, jouent un rôle important dans la transmission de leurs savoir-faire et savoir-être !

Ce projet sera financé grâce à des subventions récoltées au niveau national mais également au niveau local, par les participants, via les associations d’étudiants du réseau. C’est une partie très importante dans la construction du projet, où l’étudiant aura un rôle déterminant.

Une fois les participants sélectionnés, une réunion de préparation à Paris aura lieu afin que les étudiants se rencontrent et puissent construire le projet de façon précise. Puis des réunions à distance seront organisées avant le voyage pour suivre les étapes et fixer les tâches de chacun (financement, planning, administratifs, etc.).

Alors, si tu es étudiant en STAPS, libre au mois d’août prochain et motivé pour marquer ton empreinte dans ce projet, candidates dès maintenant en cliquant sur le lien suivant (ATTENTION DATE LIMITE 6 JANVIER) ! N’hésitez pas à vous rapprocher de vos associations STAPS respectives qui seront à même de répondre à vos questions.

Pour candidater rendez-vous ici :

Contact : Karim Dihkal – cm.si@anestaps.org

 

affihe-kosovo-1

Bywebmaster

Les chiffres du CAPEPS 2017 sont tombés !

L’arrêté fixant le nombre de postes ouverts pour le CAPEPS 2017 a été publié le 27 novembre 2016. Ce sont donc 800 postes pour le CAPEPS externe et 70 postes pour l’interne.

Retrouvez ici l’arrêté fixant le nombre de postes.

Cette annonce vient stopper la dynamique d’augmentation que nous avons pu observer depuis 2014, où 710 postes étaient à pourvoir, contre 800 en 2015 et 820 en 2016. Cette année, c’est donc avec une diminution de 20 postes que le recrutement des futur.e.s enseignant.e.s d’EPS s’effectuera.

Afin que les candidats aux concours de l’enseignement puissent s’engager plus sereinement dans leur préparation, et qu’ils puissent faire des projets tant personnels que professionnels il est indispensable que le nombres de postes offerts aux concours pour l’année où ils le passeront leur soit communiqué au début de leur étude. L’ANESTAPS demande donc un plan pluriannuel de recrutement.

Les enseignements d’EPS permettent d’inculquer à chaque élève des notions fondamentales que nous retrouvons dans la pratique sportive comme le respect, le fair-play, le vivre ensemble… Nous tenons à rappeler l’importance des ces enseignements tout au long du parcours scolaire de chaque élève.

Les inscriptions sont maintenant terminées depuis le 13 octobre 2016 (4 870 inscrits à l’externe et 1235 inscrits à l’interne), et le programme des épreuves a été édité. C’est le 10 et le 11 avril que se tiendront les écrits d’admissibilités du CAPEPS externe et les candidats au CAPEPS interne plancheront eux  le 31 janvier 2017.

c34cdb1a2a54e65921875f99120347a3Retrouvez ici le planning complet des épreuves

Pour indication, voici quelques chiffres du concours 2016 :

  • CAPEPS externe: 4204 inscrits, 3385 présents, 1602 admissibles pour 820 reçus. *
  • CAPEPS Interne: 1226 inscrits, 742 présents, 165 admissibles pour 66 reçus. *

Nous souhaitons donc bon courage à tou.te.s les étudiant.e.s qui préparent ce concours pour l’année 2017.

source : http://www.devenirenseignant.gouv.fr/cid98638/donnees-statistiques-des-concours-du-capeps.html

Bywebmaster

19ème Rencontres Nationales de la FÉDÉEH !

Rencontres sous le signe de la bonne humeur et de l’émotion !

Ce weekend avait lieu les 19èmes rencontres nationales de la FÉDÉEH (Fédération Étudiantes pour une Dynamique d’Études et d’Emploi avec un Handicap) à Cergy, rencontres nationales sous le thème : Les USA, Why ?

Divisé en plusieurs temps forts, le weekend fut orchestré avec brio par l’équipe permanente de la FÉDÉEH !

Les formations ont été animées par divers organismes, tel que l’ANESTAPS, qui a travaillé sur comment “Sensibiliser la communauté étudiante à travers le sport”.

Dominique Gillot, sénatrice du Val d’Oise et Vincent Simon, vice-président innovation sociale de la FAGE ont pu intervenir sur la conférence “Discrimination et Handicap”.

anestaps

Lors des rencontres nationales c’est aussi l’occasion de mélanger valides et handicapés sur une activité tel que le handi-hockey, débattre et échanger sur son histoire, son handicap et surtout sur sa motivation !

La Fondation Optic 2000 est venue pour la remise des bourses FÉDÉEH reversée en 3 bourses de 7 500€ aux personnes en situation de handicap pour leur projet personnel et professionnel.

La soirée c’est poursuivie  sous le feu des projecteurs avec : La FÉDÉEH a un incroyable talent !

Les rencontres nationales ont lieu trois fois par an et sont ouvertes à tous publics, vous avez envie d’en apprendre plus sur le handicap, dépasser les craintes et appréhension, ces rencontres nationales sont faites pour vous !

La FÉDÉEH se donne pour mission d’optimiser, à travers un engagement étudiant pérenne, les conditions de formation et d’insertion professionnelle des jeunes handicapés. Dans cette perspective, la fédération associe toutes les parties prenantes pour rassembler, soutenir et démultiplier les initiatives étudiantes en faveur de l’égalité des chances, de la participation sociale et du parcours de tous et d’insertion professionnelle des jeunes en situation de handicap.

www.fedeeh.org

 

photo-1

Bywebmaster

Bilan du 35ème congrès et orientation pour le mandat 2016-2017

Du 20 au 23 Octobre 2016, l’ANESTAPS tenait son 35ème congrès national dans la ville de Montpellier. Plus de 200 militant.e.s STAPS étaient présents et ces derniers ont pu ainsi échanger et débattre autour d’ateliers, de colloques et de formations mettant les actualités en matière de jeunesse et d’enseignement supérieur au centre des discussions.

Ce congrès national organisé par le BDE STAPS Montpellier a permis aux  200 participant.e.s d’échanger avec plusieurs intervenants sur la place des jeunes dans les décisions des instances sportives, ou encore sur les pratiques sportives adaptées au cours d’un ciné-débat animé par la FEDEEH.

Le congrès a également été marqué par une après-midi consacrée à une concertation sur la candidature de Paris2024. Les étudiant.e.s en STAPS ont pu réaffirmer leur volonté d’être écoutés et impliqué dans la candidature en tant que réel acteur.

L’assemblée générale ordinaire s’est déroulé le samedi, réel temps fort du congrès. En premier lieu, ce fût le moment pour le bureau national 2015-2016 porté par Bréwal SOYEZ–LOZAC’H de présenter ses différents bilans et de prononcer sa démission. C’est ensuite la liste “Un réseau moteur pour une jeunesse au coeur des décisions” menée par Orlane FRANÇOIS qui a été élue à la majorité absolue par l’assemblée générale.

14611121_10210129124760544_3620333682224699217_n

Plusieurs orientations pour la mandature 2016-2017 ont été présentés :

  • Agir pour l’insertion professionnelle et sociale de toutes et tous, en travaillant sur une meilleure orientation des jeunes et en s’assurant de la mise en place de la réforme sur l’articulation et la lisibilité des formations dans le champ du sport.
  • Être des acteurs incontournables en vu des présidentielles 2017, notamment sur la construction des programmes jeunesse et sports, mais également sur les politiques publiques sportives.
  • Favoriser l’implication de toutes et tous dans la société par la mise en place de projets citoyens et solidaires, et valoriser l’engagement des jeunes.
  • Développer les interactions entre les associations et les acteurs territoriaux de l’enseignement supérieur et de la recherche ainsi que ceux du mouvement sportif.

 

Le nouveau bureau national 2016-2017 est composé de :

  • Orlane FRANÇOIS, Présidente (Nancy)
  • Salomé LEBAS, 1ère Vice-Présidente en charge de l’innovation sociale (Grenoble)
  • Margaux INIZAN, Secrétaire Générale (Avignon)
  • Lucie DENOYELLE, Secrétaire Générale Adjointe (Nancy)
  • Elliot AUBERT, Trésorier (Brest)
  • Nils AINAS, Vice-Président en charge de la communication (Lyon)
  • Adèle DEBAST, Vice-Présidente en charge de la Jeunesse et des Sports (Lille)
  • Guillaume BRUSQ, Vice-Président en charge de la formation et de l’éducation populaire (Valence)
  • Léa GAGET-FOURNAUX, Vice-Présidente en charge de la coordination territoriale et du suivi des évènements (Lyon)
  • Lilian BARBÉ, Vice-Président en charge de la démocratie étudiante et du suivi des élu.e.s (Chambéry)
  • Laura BERNARDI, Vice-Présidente en charge de la coordination des projets d’innovation sociale (Nice)
  • Louis BARROT, Vice-président en charge de l’orientation et de l’insertion professionnelle (Montpellier)
  • Julia MILTENBERGER, Vice-présidente en charge des affaires académiques (Strasbourg)
  • Yoann SOIROT, Vice-Président en charge des relations européennes (Toulouse)
  • Théo MADEC, Chargé de mission projets européens (Chambéry)
  • Grégoire DUVANT, Chargé de mission 3ème cycle (Liévin)
  • Karim DIKHAL, Chargé de mission solidarité internationale (Avignon)

CDP ANESTAPS 25/10/2016 – Bilan et orientation du mandat

Contacts presse :

Bywebmaster

#STAPSenPeril, Situation de crise au département STAPS de Chambéry

Faute d’un manque de budget alloué et de considération de la part de la direction de l’UFR Science et Montagne (SceM), combiné à une augmentation des demandes d’inscriptions en STAPS, le département se trouve dans une situation où il devient impossible pour l’équipe pédagogique de gérer convenablement les enseignements cumulés à leurs responsabilités administratives.

            En effet, en cette rentrée 2016, les locaux ayant une capacité insuffisante, il a été impossible d’assurer les cours magistraux des étudiants en 1ère année de licence avant que l’IUT de Chambéry ne mette à disposition ses locaux pour qu’une partie de la promotion puisse les suivre par visio-conférence. Cette situation est d’autant plus inacceptable qu’elle n’est pas nouvelle. Depuis 2014 la composante s’est vue forcée à mettre en place des capacités d’accueil en première année. Les conditions matérielles ne sont pas l’unique cause de cette situation, les ressources humaines sont elles aussi manquantes, avec 1 enseignant-chercheur pour 31 étudiants, le département emploie jusqu’à 54% de vacataires en L1, tandis que d’autres composantes de l’UFR en sont à 8% de vacataires. Les personnels vacataires sont positionnés en tant qu’appui de l’équipe pédagogique et ne doivent en aucun cas en être le pilier central du département. Tous ces manques de moyens ne permettent pas de réunir les conditions nécessaires à la réussite scolaire et professionnelle des étudiants et contribue à favoriser leur potentiel décrochage.

            Conscient de l’état des budgets alloués aux universités cette année, le département STAPS a pris ses responsabilités et s’est engagé dans une campagne de recherche de financement. Ainsi, après de nombreux efforts, c’est 15 000€ de taxes d’apprentissage qui ont été reversées directement à l’UFR SceM.

            Notons que l’UFR SceM a cependant identifié comme objectifs pour l’année 2017 “D’améliorer les prévisions budgétaires des départements et des filières sur la base de besoins priorisés”. Comprenons donc que veiller au bon fonctionnement du département STAPS ne rentre pas dans ce cadre de priorités. Ou bien serait-il temps de passer aux actes.

            Les étudiants en STAPS, représentés par le Bureau des Etudiants en Activités Physiques et Sportives (BEAPS) et leurs élus demandent au Président de l’Université Savoie Mont Blanc, Mr Denis Varaschin, de prendre ses responsabilités afin de résoudre les conflits entre l’UFR SceM et le département STAPS qui nous affecte en premier lieu.

        Nous demandons donc une revalorisation immédiate des moyens alloués au département STAPS avec la création d’un poste de Maître de Conférence d’Université en Ingénierie et Ergonomie de l’Activité Physique (IEAP) et un poste de professeur agrégé (PRAG) en EPS.

            Ces solutions ne servant qu’à régler le problème à court terme, nous serons attentifs à un fléchage budgétaire plus équitable pour la création de postes futurs.

Il est maintenant du ressort de l’Université de réagir pour ne pas voir des étudiants finir hors-jeu.

Le Bureau des Etudiants en Activité Physiques et Sportives, soutenu par l’ANESTAPS, la FEUS et la FAGE

DERENNE Raphaël                      BARBE Lilian                          MADEC-GUILLOT Théo

raphael.derenne@gmail.com        lilianbarbe1@gmail.com        cm.relationseurope.anestaps@gmail.com

06.78.03.46.62                              06.88.61.49.67                         06.84.58.91.85

 

Retrouvez le Communiqué de Presse icistapsenperil-situation-chambery