Author Archive webmaster

Bywebmaster

L’ANESTAPS présente à la Seconde Édition de l’Université Européenne du Sport

Ce 11 et 12 Juillet 2017 se réunissent de multiples acteurs.trices à l’occasion de l’Université Européenne du Sport. Cet évènement majeur est organisé par la Ligue de l’Enseignement en lien avec ses fédérations sportives UFOLEP et USEP du côté Français, et avec pour participant.e.s des membres de l’ENGSO Youth (pour les jeunes européen.ne.s dans le sport), l’ISCA (International sport and culture association), l’ISF (international school sport federation) et bien d’autres. Cet événement a pour but d’interroger l’apport du sport dans la formation du.de la citoyen.ne et rechercher les conditions d’accessibilité de tous.tes à la pratique sportive, ainsi que des activités ludiques et adaptées. C’est, en outre, un moment de construction politique, sportive, qui répond aux besoins des citoyen.ne.s dans la diversité de leurs besoins.

L’ANESTAPS a été invitée à porter la voix des jeunes, sa vision du champ sportif, ainsi que de l’engagement citoyen et l’accessibilité au sport. En étant responsable de la restitution de chacun des ateliers concernant plusieurs thématiques: citoyenneté, accessibilité et politique territoriale.

Orlane FRANCOIS, présidente de l’ANESTAPS a ainsi rappelé l’importance d’une éducation physique et sportive au service de l’inclusion et de l’éducation dans les milieux scolaires. Elle aura de plus rappelé que le sport peut être un outil puissant, mais que ces futurs professionnel.le.s éprouvent le besoin d’une meilleure lisibilité, dans le champ des formations au travers d’une articulation via les compétences.

20046254_10213548465690158_1254295169_n

Nous avons pu présenter à une large audience d’acteurs.trices du sport d’aujourd’hui et de demain certains de nos projets. Le PSN (projet de solidarité nationale) qui a pour objet de transmettre les valeurs citoyennes de l’activité sportive à des jeunes issu.e.s de quartiers défavorisés. Mais aussi la JNSH (journée nationale du sport et du handicap) qui a pour but de sensibiliser aux pratiques sportives adaptées, permettant d’élargir la vision du grand public sur la pratique du sport accessible aux personnes en situation de handicap. Ces deux projets ont été présentés au cours des temps forts, qui avaient pour finalité de donner de l’ampleur, et une certaine visibilité pour des différents acteurs.trices présent.e.s au cours de l’évènement.

La seconde journée sera l’occasion de poursuivre les échanges sur un temps fort en plénière dédié à l’organisation territoriale du sport. De nombreux ateliers permettront de s’interroger sur les moyens d’insertion des publics éloignés, et ce notamment pour les jeunes. Des réflexions seront au rendez-vous, afin de repenser les politiques d’urbanisme permettant l’accessibilité à la pratique sportive, ainsi que les politiques territoriales concernant les grands événements sportifs (grandes échéances : Gay Games 2018 et Paris 2024).

La première expérience de l’ANESTAPS est pour le moment une réussite, et nous attendons impatiemment cette seconde journée pour créer le.la citoyen.ne sportif.ve de demain !

Contact : Orlane FRANÇOIS – Présidentepresidence@anestaps.org – GSM : 06 81 29 98 28

Bywebmaster

Rentrée 2017 : la colère gronde dans les UFR STAPS !

A quelques mois de la rentrée 2017, les problématiques qui touchent aujourd’hui la filière STAPS sont grandissantes. Tandis que nous assistons à un fort engouement des jeunes qui souhaitent s’inscrire dans cette filière avec plus de 34 000 demandes, seules 54% d’entres elles ont pu être satisfaites après la première phase d’admission de la plateforme Admission Post Bac, du fait de la mise en place des capacités d’accueil et de la pratique du tirage au sort à l’entrée de la première année de licence.

Avec quatre systèmes de formation différents dans le champ du sport en France, notre système est totalement illisible, tant pour les employeurs que pour les étudiants actuels ou à venir. Seulement, résumer cet engouement et la problématique des capacités d’accueil en STAPS à une notion d’orientation manquée serait simpliste, et réducteur. Nous avons travaillé sur l’orientation des jeunes depuis des années, et nous tirons les conclusions suivantes: la filière STAPS reste la seule filière du service public accessible, et qui garantit une prise en charge sociale pour les jeunes voulant s’orienter vers le champ du sport.

Depuis sa prise de fonction en mai dernier, la Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a pu effectuer plusieurs annonces auxquelles nous sommes attentifs : la fin du tirage au sort dans les filières en tensions à partir de la rentrée 2018, ainsi que la volonté de travailler sur la réorganisation des formations dans le champ du sport en collaboration avec la Ministre des Sports, Laura Flessel. Si nous saluons ces annonces, revendications de longues date de l’ANESTAPS, nous resterons vigilant quant à la mise en application de ces propositions.

Nous défendons un système éducatif permettant à chaque jeune de monter en compétences et d’obtenir une qualification répondant à son projet d’avenir sans aucune forme de sélection et de prérequis. S’opposer à la sélection n’est pas entériner un dogme, l’ANESTAPS se fait force de propositions pour apporter des réponses concrètes aux différents enjeux auxquels nous faisons face. Depuis des années, l’ANESTAPS propose de revoir l’articulation des formations dans le champ du sport, une réforme profonde du lycée et de l’orientation, la mise en place d’un plan d’investissement majeur dans l’enseignement supérieur, le développement du travail avec le monde socio-économique, ou encore la revalorisation des filières courtes. Ainsi, nous avons la ferme volonté et nous sommes prêts à participer aux échanges et travaux prévus pour atteindre cet objectif.

Cependant, même si la volonté de réformer ce système à bout de souffle est présente, la situation de la rentrée 2017 reste effrayante.

En septembre, ce sont en effet des milliers de jeunes qui n’auront pas accès à la formation de leur choix. Des milliers de jeunes se verront éloignés de leur projet professionnel faute d’un manque d’investissement politique de l’état, tant financier qu’organisationnel afin de donner à notre système d’enseignement les moyens d’assumer ses missions. Tirage au sort, formations et prépas privés viennent profiter de la détresse des jeunes … la situation n’est plus ni tolérable, ni acceptable.

Depuis plusieurs années, nous entendons les engagements des différents gouvernements et de certains acteurs universitaires mais à chaque fois sans réelle volonté d’aller jusqu’au bout des sujets. Si nous avons obtenu un réinvestissement de 850 millions d’euros à destination des filières en tension en 2016 : le constat est simple, nous n’en avons pas vu la couleur.

De ce fait les administrateurs de l’ANESTAPS, représentant des 62 000 étudiants en STAPS, ont adopté à l’unanimité, lors du dernier congrès national, une motion sous conditions appelant à la mobilisation générale à la rentrée 2017 si les étudiants n’obtiennent pas les garanties suivantes :

  • Un plan d’accompagnement d’urgence pour les milliers de jeunes n’ayant pas accès à la formation de leur choix en septembre 2017
  • Un investissement budgétaire majeur dans l’enseignement supérieur et notre système éducatif
  • Le lancement de la réforme des formations dans le champ du sport en collaboration avec l’ensemble des acteurs concernés
  • Abrogation du tirage au sort et lancement d’une réforme de l’orientation et de l’organisation de l’enseignement secondaire et supérieur pour la rentrée 2018.

CDP – Rentrée 2017 La colère gronde dans les UFR STAPS

Contact presse : Orlane FRANCOIS – Présidente de l’ANESTAPS  06.81.29.98.28 – presidence@anestaps.org

Bywebmaster

Plus que 39 jours pour participer !

Plus que 39 jours pour participer à la campagne de crowdfunding du Projet KOSOVO de l’ANESTAPS !

Depuis le Vendredi 16 juin, le projet de Solidarité Internationale au Kosovo porté par l’ANESTAPS et Play International a ouvert sa plateforme de dons sur le premier site de financement participatif européen ULULE !

Mais ULULE, c’est quoi ?

C’est un site de financement participatif qui permet de médiatiser un projet auprès de la communauté, afin de récolter les fonds nécessaires à sa réalisation.

Une somme à récolter ET une période de dons sont fixées au départ pour chaque projet.

Si la somme n’est pas atteinte à la fin de cette période, toutes les personnes sont remboursées.

L’Association Nationale des Etudiants en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives, entame la deuxième édition de son projet, qui vise le développement des activités physiques et sportives au sein d’un pays fraîchement émancipé, le Kosovo.

Pour ce nouveau départ, 5 étudiants se rendront sur place du 6 au 27 août, pour échanger et transmettre des savoir-faire et des savoir-être en matière d’organisation et de développement du sport, l’objectif étant à long terme de favoriser la réconciliation entre les différentes communautés et ethnies présentent dans le pays.

Une mission qui s’annonce intense et riche en partage et en découverte pour l’équipe et les habitants du Kosovo

Il reste 39 jours au projet Kosovo 2017 pour atteindre les 1500 € visés !

Nous proposons à tous nos soutiens, les contreparties suivantes :

Pour 5 € ou + : la considération de toute l’équipe. C’est un petit pas pour toi, mais un grand pas pour la population Kosovare !

Pour 10 € ou + : un grand merci ! Vous bénéficiez des contreparties précédentes +Un e-mail de remerciement avec une photo de l’équipe sur place+ La vidéo du projet + Votre nom sur notre page « Des STAPS au Kosovo » et notre reconnaissance éternelle !

Parce qu’il faut le voir pour le croire, vous allez pouvoir regarder avec stupefaction toutes nos péripéties à travers un « after-moovie »

Pour 25 € ou + : mais quelle générosité ! Vous aurez le droit aux contreparties précédentes +Une magnifique carte postale envoyée à l’adresse souhaitée !

Nous vous envoyons une photo made in Kosovo. Cela fait toujours plaisir de recevoir une carte postale avec un mot doux venu de l’étranger :)

Pour 40 € ou + : plus qu’un soutien, vous devenez un acteur du projet ! Les contreparties précedentes +Un souvenir du pays + Une recette typique et délicieuse !

Parce que même si vous n’avez pas mis un pied au Kosovo, vous allez pouvoir vous souvenir longtemps de l’aide que vous avez apportée !

Pour 60 € ou + : quel bonheur de vous compter parmi nos donateurs ! C’est inestimable ! MERCI

Les contreparties précédentes +Une affiche avec la photo choisie parmi celles du projet ! Notre témoignage en live !

Vous êtes fan et il vous faut la totale ! Nous allons dans la mesure du possible se rencontrer, ou sinon via Skype, pour vous remercier de vive voix et vous faire le bilan de cette aventure.

 

Alors n’hésitez plus, vous aussi devenez acteur du projet !

Rendez-vous sur la plateforme Ulule :

https://fr.ulule.com/solidarite-internationale-des-staps-au-kosovo/

On compte sur vous !

couverture-article.g9iJcy72bClm

Bywebmaster

Rentrée 2017 : L’ANESTAPS lance son dispositif d’accompagnement


 

C’est officiel, les chiffres d’APB en STAPS vont une fois de plus pouvoir faire parler d’eux, malheureusement. Déjà en 2016, 29 344 voeux 1 APB pour 18 068 places théoriques avaient été formulés dans les différentes composantes STAPS, et la tendance visible depuis quelques années ne semble pas vouloir s’inverser avec 33 000 demandes voeux 1 pour 16 785 places disponibles à la rentrée 2017. L’équation n’est pas compliquée à faire pour comprendre que plusieurs milliers de jeunes n’auront, une fois de plus, pas accès la formation de leur choix et seront laissés sur la touche.


Echec des précédents gouvernements,  l’entrée  à l’université est aujourd’hui un dossier plus qu’urgent. En effet, ces chiffres prouvent l’urgence de trouver des solutions pour réussir à démocratiser l’enseignement supérieur et ne plus laisser d’étudiants aux portes de nos universités. Face à ces problématiques, l’ANESTAPS réaffirme sa position en s’opposant à la circulaire sur le tirage au sort parue le 27 avril 2017 ainsi qu’à toute forme de sélection à l’entrée de l’université.

Avec plus de 220 actions d’orientation active auprès des lycéens et des étudiants en réorientation, l’ANESTAPS et ses associations continuent à se positionner comme acteur majeur du service à l’étudiant.

 Afin d’aider les étudiants refusés pour cette rentrée 2017, l’ANESTAPS lance son formulaire d’accompagnement APB 2017 et propose à chaque étudiant un accompagnement personnalisé tout au long du processus d’Admission Post Bac.


Seulement, résumer la problématique que rencontre la filière à une simple question d’orientation est simpliste et réducteur. En effet, la filière universitaire STAPS reste la seule formation du service public accessible et garantissant une prise en charge sociale pour les jeunes. C’est pour cela que l’ANESTAPS propose des solutions concrètes afin de rendre plus lisibles, visibles et accessibles nos secteurs de formation.

L’ANESTAPS rappelle ainsi l’importance du dialogue entre les différents acteurs sociaux et de l’accompagnement du gouvernement, afin de lancer les réformes nécessaire à notre système de formation, pour permettre à chaque jeune et citoyen d’accéder à la formation de leur choix, en accord avec leurs projets professionnels.

 

Bywebmaster

Devenez bénévoles aux Championnats du Monde de Lutte 2017 !

Du 21 au 26 août prochain se déroule les Championnats du Monde de Lutte 2017 à l’Accorhotels Arena de Paris. Plus de 99 pays, 800 Athlètes et 30 000 spectateurs seront réunis pour faire de cet évènement un moment #Renversant de l’année 2017.

Le Comité d’Organisation est en plein recrutement, plus de 350 bénévoles sont attendus. Vous aurez la possibilité d’apporter votre savoir-faire et savoir-être au sein de l’un de nos 14 secteurs à travers différentes missions.

Si vous souhaitez vous joindre à nous pour cet événement unique et RENVERSANT, l’ANESTAPS vous propose de candidater sur :  http://www.parislutte2017.com/fr/espace-benevoles

Vous avez jusqu’au 31 mai pour vous inscrire et rejoindre l’aventure ParisLutte2017.

unnamed

 

Bywebmaster

Modalités pour la campagne d’admission des MASTER STAPS 2018-2019 !

Le mois de Mai est souvent synonyme de début et fin de partiels, pour certains étudiants en fin de licence, c’est le début d’une nouvelle vie dans le monde professionnel qui les attend, pour d’autres c’est le moment des inscriptions en Master pour leur poursuite d’étude.

Depuis la rentrée 2017, une sélection à l’entrée du M1 a été créé, faisant disparaître celle existante entre le M1 et le M2. Mais la poursuite d’étude est un droit ! En cas de plusieurs refus, une procédure est désormais disponible pour vous trouver une place dans un autre Master.

L’ANESTAPS répond présente pour vous informer au mieux sur cette démarche et vous présentera tous les choix de Master en STAPS qui s’offrent à vous !

Pour bénéficier de ce droit à la poursuite d’étude vous devez :

  • Avoir obtenu votre licence il y a moins de 3 ans

  • Avoir envoyé au moins 2 candidatures pour une admission en M1

  • N’avoir obtenu que des refus dans toutes vos candidatures et présenter un justificatif daté de refus de l’établissement

 

C’est une procédure qui n’est pas automatique, c’est à vous de contacter le recteur de votre région académique via www.trouvermonmaster.gouv.fr qui doit vous proposer en priorité une formation dans l’établissement dans lequel vous avez validé votre licence. Si ce n’est pas possible il doit vous proposer au moins 3 Master dont 1 obligatoire dans votre Académie (Octobre au plus tard). Les délais sont très courts :

  • Se manifester dans les 2 semaines suivant la date de validation de votre licence si vous avez déjà reçu tous vos refus en Master

  • Se manifester dans les 2 semaines suivant le dernier refus s’il apparaît après la validation de votre Licence.

  • Vous avez 2 semaines pour accepter ou refuser les propositions du recteur qui essayeront d’être le plus proche du domaine d’étude visé.

 

Pour trouver votre Master STAPS, n’hésite pas à faire un tour sur notre cartographie ↓↓↓

 

Bywebmaster

Le 23 avril et le 7 mai, faites entendre votre voix !

Dans 4 jours, soit le dimanche 23 avril,  aura lieu le premier tour de l’élection présidentielle.

Cette élection est un moment démocratique essentiel pour la France, pour autant, la volonté de s’abstenir ou l’incertitude est très présente chez les jeunes qui ne se sentent pas ou trop peu représentés, ni écoutés par les différents candidats à l’élection présidentielle.

Cette incertitude et la déception des jeunes se traduisent de plus en plus par des votes -bien souvent contestataires- pour des partis qui prônent la haine, et le non respect des droits acquis. Ce vote, plus par contestation que conviction représente un danger pour notre société civile, les associations et les jeunes. C’est pour cela que l’ANESTAPS s’est engagée à informer au mieux possible et à sensibiliser au vote.

L’ANESTAPS, tout en réaffirmant sa totale indépendance vis à vis des partis politiques, ne peut laisser de place à la haine, à la discrimination ou encore au replis sur soi, prônés aujourd’hui par certains candidats à la présidence de la république et s’est alors engagée à éclairer les jeunes sur les enjeux et les différents programmes.

L’abstention n’est pas une solution, bien au contraire elle permet à un nombre plus restreint de personnes de décider à votre place, pour votre avenir.

Pour vous aider à faire votre choix et à vous informer sur les différentes propositions des candidats, nous vous proposons plusieurs outils afin de comparer, de comprendre et de vous informer sur les enjeux, sur les sujets ainsi que les projets des différents candidats à l’élection présidentielle.

Retrouvez sur le site Voxe.org qui permet de comparer les propositions de deux candidats choisis sur l’ensemble des thématiques abordées et de s’informer sur des sujets :

 http://www.voxe.org/comparer/

http://www.voxe.org/sinformer/

Pour aller voter :

Vous devez vous présenter au bureau de vote inscrit sur votre carte d’électeur entre 8h et 19h le dimanche 23 avril et le dimanche 7 mai accompagné d’une pièce d’identité.

Si vous ne pouvez pas vous déplacer dans votre bureau de vote, nous vous invitons à faire une procuration, retrouvez toutes les informations sur les démarches :    https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1604

 

version blanc

Bywebmaster

Journée Nationale du Sport et du Handicap 2017

Le jeudi 30 Mars a eu lieu la 5ème édition de la Journée Nationale du Sport et du Handicap (JNSH). A l’occasion de cet événement, 15 villes ont organisé la JNSH : Le Mans, Reims, Rennes, Rouen, Lyon, Chambéry, Toulouse, Grenoble, Nice, Avignon, Besançon, Saint Brieuc, Brest, Saint-Etienne et Paris.

5eme Edition JNSH

La Journée Nationale du Sport et du Handicap a pour objet de développer l’image de la pratique du sport adapté autant auprès du public valide que non valide. Cette ouverture aux différentes activités sportives permet de lutter contre les préjugés, de briser les barrières sociales et d’agir contre l’isolement. Ce projet aspire également à être une journée de découverte pour les étudiants souhaitant s’orienter vers la filière APAS (Activités Physiques Adaptées et Santé) ainsi qu’à mettre en lumière les futurs professionnels de ce domaine.

Les activités misent en place par les associations du réseau de l’ANESTAPS furent nombreuses et diverses. Nous avons pu retrouver aussi bien des activités physiques que manuelles telles que, du basket fauteuil, de la sarbacane, un labyrinthe à l’aveugle, des parcours en fauteuils tout terrains, du Tir à l’arc, un Tournoi de Cécifoot, de la Boccia, des parcours à l’aveugle, une dégustation à l’aveugle, de l’escalade, du paintball, un rallye et bien d’autres encore.

Des moments de réflexion viennent compléter l’ensemble de ces activités physiques et sportives, ce fut l’occasion d’organiser 2 colloques et 3 tables rondes ainsi que 3 conférences. Leurs thèmes s’orientaient sur la place du sport dans le handicap et la filière APAS, notamment le rôle de l’enseignant APA dans la prise en charge du patient.

Pour cette 5ème édition, nous avons eu l’honneur de retrouver pour la 2ème année consécutive, notre parrain national Ryadh Sallem. Sportif très engagé, multiple champion dans plusieurs disciplines : Natation, Basket fauteuil et Rugby fauteuil, il est également président de  l’Association CAPSAAA . Il est un exemple de réussite dans le milieu handisport.

Lors de cette journée, 5 partenaires nous ont soutenu et aidé à l’organisation : APF (Association des Paralysés de France), FEDEEH (Fédération étudiants pour une dynamique Etudes et Emploi avec un handicap), la SFP APA (Société Francaise des Professionnels en Activité Physique Adaptée), Le CROSIF (Comité Régional Olympique et Sportif en Ile de France) et le CNOSF (Comité National Olympique et Sportif Français), nous souhaitons les remercier de leur présence.

Cet événement a rassemblé de nombreux acteurs du sport et du handicap qui ont pu échanger tout au long de la journée mais a aussi favoriser des moments d’échanges et de partages entre les professionnels de la santé, les étudiants et le public présent.

Nous sommes très heureux de la réussite de cette journée d’envergure nationale. Nous vous invitons à nous suivre sur notre compte twitter @JNSHandicap pour être au courant des actualités à venir concernant ce projet.

En espérant vous voir tout aussi nombreux à la 6ème édition, nous vous donnons rendez-vous  l’année prochaine.

Bywebmaster

Les étudiant-e-s en STAPS entendu-e-s à Strasbourg !

Le 13/04/17,

 

Depuis maintenant plusieurs semaines, les étudiant-e-s Licence STAPS mention Éducation Physique (EP) de Strasbourg, l’AFGES, les étudiant-e-s d’Alsace  , l’ANESTAPS – Association Nationale des Etudiants en STAPS, ainsi que la Faculté des Sciences du Sport de Strasbourg, exprimaient leur mécontentement face à l’annonce de la capacité d’accueil mise en place pour le Master 1 MEEF EPS 2nd degré (préparation au concours du CAPEPS), à la rentrée 2017.

Suite au rendez-vous du 13 avril rassemblant autour de la table toutes les parties prenantes au dossier, l’Université de Strasbourg, par la voix de son Vice-président formation monsieur Benoît TOCK, s’est engagée à augmenter la capacité prévue pour cette rentrée 2017, ce qui garantirait l’accès au master à l’ensemble des étudiants de strasbourg souhaitant s’orienter vers le concours du CAPEPS, sous réserve évidente de la validation de leur licence.

La réforme sur l’adaptation du deuxième cycle de l’enseignement supérieur est une avancée positive pour les droits étudiants, notamment grâce à la création d’un réel droit à la poursuite d’études pour les titulaires d’une licence générale ; mais également à travers la réelle cohérence qu’apporte la continuité d’un cycle master en deux ans sans interruption.

Cependant, la situation des Masters MEEF reste spécifique, de part son concours en fin de master 1. En effet les étudiant-e-s se retrouvent actuellement face à une double sélection l’une à la sortie de la L3 et l’autre à travers le concours à la sortie du M1.

De ce fait les organisations étudiantes ont la volonté de garantir l’accès, à tout-e-s étudiant-e-s souhaitant préparer le concours du CAPES/CAPEPS, à un master adapté.

L’AFGES et l’ANESTAPS resteront vigilantes quant à l’application effective de cet engagement pour la rentrée 2017 et seront attentives à l’évolution du dossier pour les années à venir. Nous réaffirmons notre volonté de réorganiser la formation des futurs enseignants, en déplaçant le concours, afin de permettre aux masters de former pleinement aux métiers de l’enseignement.

CDP MEEF STRASBOURG

Contacts presse :

Bastien BARBERIOPrésident de l’AFGES – 06 72 92 68 97  – president@afges.org

Orlane FRANÇOISPrésidente de l’ANESTAPS – 06 81 29 98 28 – presidence@anestaps.org