Author Archive webmaster

Bywebmaster

CDI – Attaché.e à la Présidente – CROSIF

Dans le cadre de son développement, le CROS Île-de-France recrute en CDI un.une Attaché.e à la Présidente.

Cette personne sera très proche de la Présidente. Son rôle premier sera en plus d’assister la Présidente et de gérer son agenda, de créer du lien entre les représentations extérieures et le CROS afin de fluidifier la circulation de l’information ainsi que la visibilité de l’action du CROS.

l’Attaché.e se devra de savoir travailler en autonomie avec une grande capacité d’adaptation tant au niveau des horaires qu’au niveau des déplacements.

Il.Elle prendra également part au fonctionnement général de la structure.

Candidature par mail au Directeur du CROS Île-de-France : benoit.cayronrenaux@crosif.fr

Bywebmaster

L’ANESTAPS relance son Projet de Solidarité Internationale

Le 1er Novembre 2018, L’ANESTAPS a ouvert les candidatures du Projet de Solidarité Internationale qui aura lieu au Kosovo pendant le mois de Juillet 2019.

L’ANESTAPS, par son réseau fort, présent sur l’ensemble du territoire français, mène chaque jour de nombreuses actions d’innovation sociale. Elle lutte contre les inégalités au travers des projets comme la Journée National du Sport et du Handicap, le projet Solidari’STAPS, le label Active Ton Bien Être (ATBE), et bien d’autres projets encore. L’ANESTAPS de part ses valeurs, s’engage sur le domaine de la solidarité au-delà des frontières avec le projet COME In et enfin le Projet de Solidarité Internationale.

Riche de quatre éditions au Rwanda et deux éditions au Kosovo, le Conseil d’Administration de l’ANESTAPS a fait le choix de réitérer son action pour pérenniser l’impact positif des activités physiques et sportives développé dans ce pays. La volonté de se déplacer en Europe de l’Est, notamment Kosovo, s’explique par la volonté du réseau d’apporter un réel changement au travers du sport dans un pays qui connaît de nombreuses problématiques.

Localisation du Kosovo (source Wikipédia)

En effet, fragilisé par une histoire tumultueuse au sein de l’ex-Fédération Yougoslave, le Kosovo est un territoire au statut contesté, dont l’indépendance déclarée en 2008, n’est reconnue que par une partie de la communauté internationale. Il ne fait ni partie de l’ONU, ni de l’Union Européenne.

Depuis la fin du 19ème siècle, le Kosovo est majoritairement composé d’Albanais qui cohabitent avec les Serbes, les Roms, les Bosniaques, les Gorans et les Turcs.

Agrégé d’histoire et auteur de l’ouvrage “Le piège du Kosovo”,  Jean-Arnault Dérens remarque que « toutes ces communautés vivent aujourd’hui dans des univers parallèles ». La diversité ethnique sur le territoire kosovare témoigne du besoin de renforcer la cohésion sociale.

Pays ayant reconnus le Kosovo (source Wikipédia)

L’ANESTAPS et l’ONG PL4Y International se sont rassemblées dans cet objectif, en utilisant le sport comme outil puissant d’éducation et vecteur d’inclusion sociale pour créer une mixité interculturelle. Prouvé scientifiquement, le sport est également un outil préventif et thérapeutique. La sédentarité, première cause de décès dans le monde, prouve l’importance de développer la pratique sportive dans ce pays et partout dans le monde. Ainsi, les compétences développées au sein des différentes filières de formation en STAPS sont complémentaires et répondent aux besoins de la population locale.

Dès lors, l’ANESTAPS recherche quatre étudiants en STAPS pour intervenir aux côtés de PL4Y International durant le mois de juillet 2019 avec pour objectifs de :

  • Provoquer le dialogue interethnique
  • Sensibiliser aux bienfaits de la pratique sportive
  • Promouvoir la mixité
  • Former des associatifs kosovares pour pérenniser la promotion du sport

L’appel à candidature est ouvert sur une période d’un mois, du 1er Novembre au 1er Décembre 2018. Pour candidater, il suffit de répondre au formulaire suivant : https://urlz.fr/87nt

Contact :

Lee-Lou Hateau

Vice-Présidente en charge des Projets Internationaux

projets.internationaux@anestaps.org

 

 

 

Bywebmaster

Le réseau de l’ANESTAPS élit son nouveau bureau national

Du 25 au 28 octobre, l’Association Nationale des Étudiants en STAPS tenait son 39ème congrès national. Ce sont 38 associations qui se sont rassemblées cette année à Lyon, soit plus de 350 étudiants engagés présents pour échanger, débattre et se former à la gestion associative.

Lors de cet évènement, s’est déroulée l’Assemblée Générale Ordinaire pendant laquelle le réseau de l’ANESTAPS a pu faire le point sur l’année 2017-2018 avec un bilan d’activité bien chargé. A l’unanimité, les administrateurs ont par la suite accordé leur confiance une seconde fois à Mathias GOASMAT avec sa liste “Provoquons l’engagement”.

L’élection du nouveau bureau national 2018-2019 de la première organisation représentative des jeunes voulant s’orienter vers les métiers du sport ne fût pas le seul moment fort de ce week-end. Lors de la tribune ouverte, les associatifs présents ont pu débattre avec différentes institutions et organisations partenaires de l’ANESTAPS sur les combats collectivement menés cette année et les enjeux qui attendent les jeunes. Ils ont pu poursuivre leurs échanges pendant le village partenaire composé d’une dizaine d’acteurs avec lesquels l’ANESTAPS est amenée à travailler.

Conclu par un conseil d’administration, ce congrès national fût un temps fort pour réaffirmer la volonté du réseau d’établir un bilan qualitatif de la loi ORE et s’assurer de la bonne application de l’arrêté licence. L’ANESTAPS est claire, la place que la jeunesse occupe dans les décisions n’est pas acceptable et poussera à ce que les jeunes soient écoutés.

Plusieurs orientations pour la mandature 2018-2019 ont été présentées :

  • Promouvoir et recentrer la place du sport au sein de la société, plus particulièrement au sein du système éducatif et de l’enseignement supérieur.
  • S’assurer que chaque jeune puisse entrer et réussir au sein de l’enseignement supérieur, en garantissant une bonne cohérence entre les réformes du BAC -3 à BAC+5.
  • Développer des actions d’innovations sociales pour combattre les inégalités, pour que chaque jeune puisse s’émanciper et se projeter vers un avenir professionnel.

Le nouveau bureau national 2018-2019 est composé de :

  • Mathias GOASMAT, Président (Rouen)
  • Kylian CHATAIGNIER, Trésorier (Montpellier)
  • Mélanie MAULAVE, Secrétaire Générale (Nice)
  • Titouan MARTIN BARRE, 1er Vice-Président Général (Clermont-Ferrand)
  • Baptiste ROMERO, Attaché de Presse (Clermont-Ferrand)
  • Thibaut ELIE, Vice-Président en charge de la Cohésion et du Développement Social (Lyon)
  • Matthieu AIMAR, Vice-Président en charge de l’Innovation Sociale (Nice)
  • Loïc ROSETTI, Chargé de mission Affaires Sociales (Lyon)
  • Kévin BOIVEAU, Vice-Président en charge des Politiques de Jeunesse et de l’Education Populaire (Rennes)
  • Alexis COLLOMB, Vice-Président en charge des Politiques Sportives (Rouen)
  • Gaël RIBES, Vice-Président en charge de la Politique de Formation (Montpellier)
  • Lee Lou HATEAU, Vice-Présidente en charge des Projets Internationaux (Marseille)
  • Léane MONTIALOUX, Vice-Présidente en charge de la Démocratie Étudiante (Montpellier)
  • Pauline FABRE, Vice-Présidente en charge de la Coordination des Élus (Bordeaux)
  • Fanny CHANTREUIL, Vice-Présidente en charge de la Défense des Droits (Versailles)
  • Yann CARCEL, Vice-Président en charge de l’Orientation et de l’Insertion Professionnelle (Nice)
  • Olivia CHABROL, Vice-Présidente en charge des Politiques Partenariales (Orsay)
  • Lucie FAYOLLE,  Vice-Présidente en charge de la Coordination du Réseau (Grenoble)
  • Gabin VALLET, Coordinateur Île-de-France (Marne-la-Vallée)

Contacts presse : 

  • Mathias GOASMAT, Président – president@anestaps.org – 01.40.33.73.61
  • Baptiste ROMERO, Attaché de Presse – presse@anestaps.org – 06.03.50.40.53

 

Bywebmaster

Intervenant éducatif sportif

Titre : Intervenant éducatif sportif
Recherche personne :
– pour accompagner un enfant autiste de 10 ans verbal sans TC tous les mercredis après-midis (hors vacances scolaires) à l’école multi-sports UCPA en inclusion : 13H45-18H45
– et pour le même enfant tous les mardis après-midis  après l’école (15h30-18H00) pour lui apprendre à nager (Il a peur dès qu’il n’a pas pieds). Cette fois-ci pas en inclusion pour la natation.
Possibilité d’accompagner l’enfant à des stages d’équitation/multi-sports pendant les vacances.
Connaissances de l’ABA-VB et du TAG-TEACH serait un plus.
Lieu : Draveil (91), base de Loisirs et Centre aquatique Aqua-Sénart de Draveil
Contact : Caroline MUGNIERY
Bywebmaster

L’Université pour tous, partout, à tout moment !

Dans le double objectif d’améliorer la réussite des étudiants, et de faire face à un afflux massif d’étudiants, l’Université Grenoble Alpes en collaboration avec l’Université Jean Monnet Saint Étienne, l’UNESS, la MIPNES et l’ANESTAPS se sont mobilisés.

 

“L’Université pour tous, partout, à tout moment” n’est pas un slogan accrocheur de campagne, mais une réalité qui a vu le jour à la rentrée 2018 avec la licence hybride modulaire et flexible.

 

 

Cette Licence Interuniversitaire Coopérative Expérimentale Numérique STAPS pour publics empêchés vient donner des éléments de solution pour répondre à un constat sombre de l’enseignement supérieur français.

Le projet LiCenSE repose sur le principe de l’amphi inversé, elle propose des cours magistraux sous forme de diaporamas commentés et de podcasts. Le reste du temps, les étudiants accèdent à des classes virtuelles (5h/semaine) avec une partie en présentielle.
 
L’objectif est d’organiser la formation autour des contraintes propres à chacun, de son projet extra-universitaire, sans l’entraver. Dans cette perspective, chaque étudiant est suivi par un enseignant-tuteur qui aménage la formation au regard des contraintes spécifiques de l’étudiant.

Rares sont les étudiants qui peuvent prétendre n’avoir raté aucun cours en amphi, non pas par manque d’intérêt pour l’enseignement mais simplement pour lassitude d’une méthode transmissive inadaptée. En transformant les enseignements sans interactions, les partenaires font le pari d’augmenter l’implication des étudiants dans leur formation et de redonner du sens aux cours en présentiels.

L’ANESTAPS milite depuis des années pour augmenter les capacités d’accueils pour permettre à chaque jeune d’accéder à la formation de son choix. Ces augmentations ne se reflètent pas dans une augmentation proportionnelle des taux de réussite. Ce constat révèle d’une diminution de la qualité des conditions d’enseignements.

Depuis 2014, l’utilisation avant-gardiste de la pédagogie inversée par l’Université Grenoble-Alpes a montré des résultats encourageants. L’ANESTAPS rappelle au gouvernement la nécessité d’investir dans les pédagogies innovantes pour permettre de démocratiser l’enseignement supérieur, mais surtout permettre d’adapter les approches pédagogiques à chaque étudiant pour permettre une augmentation de la réussite de tous.

 

Plus d’informations sur la LICenSE STAPS Hybride Parcours Entrainement Sportif : https://license.uness.fr

Bywebmaster

Le sport, “ l’école (privée) de la vie ”

Il y a un an, la France se réjouissait de remporter l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024. Cette annonce était une réelle opportunité d’aboutir à un héritage global et mettre en lumière un système perfectible de formation dans le champ du sport. Aujourd’hui, cette opportunité prend, malheureusement, la forme d’une école privée, Paris School of Sports.

 

Consciente des enjeux, la filière universitaire STAPS fait l’effort depuis plusieurs années d’augmenter ses capacités d’accueil pour permettre à un maximum de jeunes d’acquérir les compétences nécessaires pour travailler dans les métiers du sport. Sous financée, comme une majeure partie des formations universitaires, les formations STAPS ont toujours lutté dans l’optique d’un service public qui permet la démocratisation de l’enseignement supérieur.

 

C’est dans ce contexte, où les inégalités sociales sont encore trop présentes, que l’ANESTAPS et la C3D s’indignent devant la création de l’école privée “Paris School Of Sport” co-fondé par Teddy Riner, co président du comité des athlètes Paris 2024.

Considéré comme le plus grand judoka du monde et animé par des valeurs fortes, Teddy Riner a toujours su promouvoir l’accès au sport pour tous. Qu’en est-il de l’accès aux formations privées dans lesquelles s’opèrent une sélection sociale ? Paris School Of Sport propose des certifications à hauteur de 8.000 € l’année, sans aides sociales qui vont par conséquent s’adresser à « tous les n°1 » sur l’échelle sociale.

 

Soutenue par des professionnels du sport reconnus et compétents, cette école principalement créée en vue des JOP 2024 détient indéniablement un véritable réseau. Pour autant, elle vient accentuer les barrières et déterminismes sociaux en proposant des services à une population privilégiée. Ces mêmes services ne sont pas toujours accessibles par la voie universitaire, et viennent s’interposer face aux rêves de nombreux étudiants en STAPS.

 

Cette formation est un exemple de plus qui illustre le phénomène de privatisation de notre système d’enseignement supérieur. Plus de 20% des étudiants sont aujourd’hui dans le privé, un véritable aveu d’échec de notre système éducatif public.

 

L’ANESTAPS et la C3D lancent un cri d’alerte auprès du gouvernement, si le manque de financement et d’attractivité persistent, c’est tout notre système éducatif qui est voué à s’éteindre. Nous rappelons la nécessité d’investir 1 Milliard d’euros par an dans l’enseignement supérieur pour faire face à l’augmentation du nombre d’établissements privés qui a doublé en 20 ans. Parallèlement aux problématiques budgétaires, il est primordial de professionnaliser notre système d’enseignement supérieur en tendant vers une véritable approche par blocs de compétences pour permettre une lisibilité et développer des liens forts avec le monde socioprofessionnel. La mise en place et le développement des conseils de perfectionnement au local et du conseil national sectoriel à l’échelle nationale va dans ce sens.

Contacts presse : 

Mathias GOASMAT                                 Didier DELIGNIERES                                  Orlane FRANÇOIS

Président de l’ANESTAPS                       Président de la C3D                                             Présidente de la FAGE

06 81 29 98 28                                           06 89 41 98 79                                                      06 86 63 41 44

presidence@anestaps.org                      didier.delignieres@umontpellier.fr                 orlane.francois@fage.org

 

Communiqué de Presse – PDF