Author Archive webmaster

Bywebmaster

Le sport, “ l’école (privée) de la vie ”

Il y a un an, la France se réjouissait de remporter l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024. Cette annonce était une réelle opportunité d’aboutir à un héritage global et mettre en lumière un système perfectible de formation dans le champ du sport. Aujourd’hui, cette opportunité prend, malheureusement, la forme d’une école privée, Paris School of Sports.

 

Consciente des enjeux, la filière universitaire STAPS fait l’effort depuis plusieurs années d’augmenter ses capacités d’accueil pour permettre à un maximum de jeunes d’acquérir les compétences nécessaires pour travailler dans les métiers du sport. Sous financée, comme une majeure partie des formations universitaires, les formations STAPS ont toujours lutté dans l’optique d’un service public qui permet la démocratisation de l’enseignement supérieur.

 

C’est dans ce contexte, où les inégalités sociales sont encore trop présentes, que l’ANESTAPS et la C3D s’indignent devant la création de l’école privée “Paris School Of Sport” co-fondé par Teddy Riner, co président du comité des athlètes Paris 2024.

Considéré comme le plus grand judoka du monde et animé par des valeurs fortes, Teddy Riner a toujours su promouvoir l’accès au sport pour tous. Qu’en est-il de l’accès aux formations privées dans lesquelles s’opèrent une sélection sociale ? Paris School Of Sport propose des certifications à hauteur de 8.000 € l’année, sans aides sociales qui vont par conséquent s’adresser à « tous les n°1 » sur l’échelle sociale.

 

Soutenue par des professionnels du sport reconnus et compétents, cette école principalement créée en vue des JOP 2024 détient indéniablement un véritable réseau. Pour autant, elle vient accentuer les barrières et déterminismes sociaux en proposant des services à une population privilégiée. Ces mêmes services ne sont pas toujours accessibles par la voie universitaire, et viennent s’interposer face aux rêves de nombreux étudiants en STAPS.

 

Cette formation est un exemple de plus qui illustre le phénomène de privatisation de notre système d’enseignement supérieur. Plus de 20% des étudiants sont aujourd’hui dans le privé, un véritable aveu d’échec de notre système éducatif public.

 

L’ANESTAPS et la C3D lancent un cri d’alerte auprès du gouvernement, si le manque de financement et d’attractivité persistent, c’est tout notre système éducatif qui est voué à s’éteindre. Nous rappelons la nécessité d’investir 1 Milliard d’euros par an dans l’enseignement supérieur pour faire face à l’augmentation du nombre d’établissements privés qui a doublé en 20 ans. Parallèlement aux problématiques budgétaires, il est primordial de professionnaliser notre système d’enseignement supérieur en tendant vers une véritable approche par blocs de compétences pour permettre une lisibilité et développer des liens forts avec le monde socioprofessionnel. La mise en place et le développement des conseils de perfectionnement au local et du conseil national sectoriel à l’échelle nationale va dans ce sens.

Contacts presse : 

Mathias GOASMAT                                 Didier DELIGNIERES                                  Orlane FRANÇOIS

Président de l’ANESTAPS                       Président de la C3D                                             Présidente de la FAGE

06 81 29 98 28                                           06 89 41 98 79                                                      06 86 63 41 44

presidence@anestaps.org                      didier.delignieres@umontpellier.fr                 orlane.francois@fage.org

 

Communiqué de Presse – PDF

Bywebmaster

Retour sur le 29ème Congrès National de la FAGE !

Le week-end dernier, l’ANESTAPS s’est déplacé à Nice à l’occasion du 29ème Congrès National de la Fédération des Associations Générales Étudiantes (FAGE), organisé par la fédération territoriale de Nice (FACE 06)

Ces 4 jours étaient rythmés par des temps de formations, d’échanges, et des groupes de travails. L’occasion aussi de rencontrer les partenaires institutionnels de la FAGE et d’élire la nouvelle équipe du bureau national de la FAGE.

 

Lors de cet événement, nous avons pu accueillir la Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Madame Frédérique VIDAL, afin de faire le point sur Parcoursup et la loi ORE au centre des débats en cette rentrée universitaire. À la suite de son élocution, finalement proche de sa conférence de presse 5 jours plus tôt, les 300 congressistes venus de tout la France ont pu poser deux questions à la Ministre.

La première par la Fédération des étudiants de Lorraine (FÉDÉLOR) sur les frais d’inscriptions à l’université et la crainte de notre organisation quant à son inflation.

La deuxième par l’ANESTAPS pour l’interpeller sur les 900 jeunes restés sur le carreau et toujours sans affectation. Mathias GOASMAT, président de l’ANESTAPS, a tenu également à nuancer les propos de Madame la Ministre sur les places vacantes en STAPS, qui sont pour la majorité disponibles dans des UFR STAPS privés, ou avec des spécificités précises (ex : Spécialité Équitation), ou encore dans les UFR STAPS de nos DROM TOM.

 

Par la suite, s’est déroulée l’Assemblée Générale Ordinaire, le moment venu pour les militants du réseau de la FAGE de s’exprimer sur le bilan d’activité du bureau présenté par Jimmy Losfeld, président du bureau national de 2016 à 2018, avant la démission de ce dernier.

 

La liste candidate “ Rassemblons la jeunesse, portons l’avenir”, questionnée par les fédérations du réseau a ensuite été voté favorablement, élisant ainsi la nouvelle équipe du bureau national de la FAGE pour le mandat 2018-2019, présidée par Orlane François.

 

L’ANESTAPS tient à féliciter une nouvelle fois Orlane FRANÇOIS et Raphaël DEGREMONT, étudiants en STAPS précédemment engagés dans le réseau de l’ANESTAPS, qui ont été respectivements élus Président et Vice Président en charge de la Stratégie Électorale de la FAGE.

 

Un autre moment fort pour l’ANESTAPS fût la victoire de la Project Fair organisée par la FAGE, avec le projet de la Journée Nationale du Sport et du Handicap

 

Pré-sélectionné lors du dernier événement FAGE, l’ANESTAPS faisait parti des 6 derniers finalistes aux trophées de l’engagement “Sylvain Broussard”.  Inscrit dans une démarche de valorisation des projets d’innovations sociales, et en mémoire à Sylvain Broussard (ancien président de la FAGE), les fédérations retenues ont pu mettre en avant leur projet et échanger avec tous les militants présents.

 

L’ANESTAPS a, quant à elle, présentée son projet de la Journée Nationale du Sport et du Handicap (JNSH). La Journée Nationale du Sport et du Handicap a pour objet de développer l’image du sport adapté et du sport handicap permettant d’ouvrir et d’intégrer les personnes en situation de handicap dans le sport. Cette accessibilité permettant ainsi de briser les barrières sociales et de lutter contre l’isolement. Ce projet aspire également à être facilitateur d’orientation des jeunes et à l’insertion professionnelle des étudiants.

 

Retrouver le projet détaillé et le bilan de la  #JNSH2018 sur le site internet de l’ANESTAPS.

 

Les congressistes ont ensuite pu voter pour les meilleures initiatives et voici le résultat:

 

  • 1ère place : ANESTAPS – JNSH
  • 2ème place : ANESF – Hera
  • 3ème place : FédéB – Prév’nez moi !

 

L’ANESTAPS vous donne donc rendez-vous le mercredi 27 mars 2019 pour la 7ème édition de la JNSH !

 

Bywebmaster

Appel à participants – Projet COME In

Appel à participants – Projet COME In•

 

CONTEXTE DU PROJET :

Le projet COME In qui signifie en anglais « Crea:ng Opportunity for Sport Members at grassroots level to Enable Inclusion », est un projet qui a été créé avec l’objec:f principal d’augmenter la par)cipa)on des personnes en situa)on de handicap dans le sport.

L’idée est basée sur la reconnaissance du sport comme un ou)l bénéfique pour la santé, mais aussi unvecteur puissant d’inclusion sociale. Durant les dernières années, la pra:que spor:ve des jeunes en situa:on de handicap est devenue un enjeu crucial reconnu par les ins:tu:ons européennes dans de nombreux textes, ce qui montre d’autant plus l’importance du sport pour tous. Même si quelques projets ont été créés dans cet objec:f, les études montrent encore un écart important entre la par:cipa:on des personnes valides et celle de personnes en situa:on de handicap dans les pra:ques spor:ves.

Dans ce contexte, les organisa:ons partenaires ont la volonté d’aider les entraineurs, éducateurs, bénévoles, et toutes personnes ac:ves dans le domaine du sport à créer adapter leurs pra)ques spor)ves afin augmenter la par)cipa)on des jeunes en situa)on de handicap.

Pour y parvenir, les par:cipants vont devoir réaliser les 3 étapes suivantes :
– Forma:on (Partie 1) : qui se déroulera début Février en Angleterre et va durer 4 jours.
– Mise en place des ac:vités au local.
– Forma:on (Partie 2) : qui se déroulera fin Mai en Italie et va durer 2 jours.
La conférence finale de présenta:on du projet aura lieu en France à la fin de mois d’octobre 2019.

 

LES ORGANISATIONS PARTENAIRES

Le projet sera mis en oeuvre par les organisa:ons suivantes :
Organisation coordinatrice : OPES (Italie)
Organisations partenaires :

• SPARC (Angleterre)

• ENGSO Youth (Suède)

• ANESTAPS (France)

 

OBJECTIFS :

Le parcours de forma:on va perme`re aux par:cipants de :

  • Augmenter les connaissances au regard des différentes catégories de handicap et l’effet bénéfique que peuvent apporter les ac:vités physiques ensemble.
  • Monter en compétence sur la mise en place d’ac:vités spor:ves inclusives.
  • Me`re en place des ac:vités spor:ves au niveau local impliquant des jeunes avec et sans handicap.
  • Passer de la phase « monter en connaissance » à la phase « monter en compétence » en expérimentant la boite à outil.

Cible :

Les cibles du projet COME In sont les entraineurs, éducateurs, bénévoles, et toutes personnes impliquées ou intéressées par l’accessibilité des ac:vités physiques, spor:ves et ar:s:ques pour les personnes en situa:on de handicap. Ils seront formés à l’inclusion des personnes en situa:on de handicap pour perme`re le développement social et personnel de tous les par:cipants.

Profil des par)cipants :

Toute personne intéressée pour par:ciper aux sessions de forma:on devront avoir le profil suivant :

  • !  Avoir au moins 18 ans.
  • !  Avoir la capacité à communiquer et travailler en anglais
  • !  Habiter en France, Angleterre ou Italie
  • !  Être en capacité de me`re en place, ou faire me`re en place dans son organisa:on, des ac:vités d’inclusion après la forma:on en Angleterre.
  • !  Être ouvert d’esprit
  • !  Être un coach, entraineur, éducateur, bénévole, jeune travailleur, leader dans le monde du sport.

    Les par:cipants devront être fortement mo:vés et impliqués pour :

  • ✓  Mieux comprendre les différentes sortes de handicap et sur l’impact posi:f sur le bien être global.
  • ✓  S’engager à réaliser une session/un programme d’ac:vité physique ou spor:ve inclusive entre février 2019 et mai 2019 pour faire pra:quer ensemble les personnes avec et sans handicap en u:lisant les compétences acquises au cours de la forma:on.
  • ✓  Être prêt à apporter de nouvelles idées et les partager avec les autres participants.

 

Conditions financières et administratives :

Les repas et logements sont en:èrement pris en charge pour tous les par:cipants.

Les billets de transport seront achetés et pris en charge par l’organisa:on avant le 20 octobre. Les billets qui seront achetés après le 20 octobre devront être réservés par les par:cipants et remboursés suivant les instruc:ons suivantes :

• Les par:cipants venant de France et d’Italie seront remboursés à hauteur de 200 euros après nous avoir fourni les jus:fica:fs de transports.

Comment postuler ?

Si vous répondez au profil requis, nous vous remercions de remplir le formulaire suivant pour postuler en cliquant ici avant le 10 octobre 2018.

 

Appel aux participants – COME IN – version PDF

 

Bywebmaster

Les STAPS contrariés : le sport, véritable “parcours” du combattant !

À l’heure où les annonces s’enchaînent, l’ANESTAPS s’inquiète. Les premiers néo-bacheliers viennent d’effectuer leur rentrée dans de nombreux UFR et le constat est sans appel :  la filière STAPS reste l’une des filières les plus attrayantes.

 

Les procédures initiales et complémentaires d’affectation des jeunes se sont terminées et l’ANESTAPS constate encore la difficulté pour certains d’entrer en formation dans le sport. En cause : des amphithéâtres surchargés empêchant les néo-bacheliers de bénéficier de places assises, mais aussi un manque de moyens alloués sur le terrain et directement au niveau des structures de formation dans le sport. Pire encore, cette année, des milliers de jeunes n’ont pas pu accéder à la formation de leur choix. C’est le cas par exemple des plus de 10 000 demandes pour 466 places en formation du ministère des sports (BPJEPS).

 

Pour cette rentrée 2018, les étudiants du réseau de l’ANESTAPS ont exigé un réel fléchage de moyens pour permettre d’ouvrir 3100 places supplémentaires en Licence ( dont 358 en DEUST*) avec la création de 110 postes dans une seule optique : démocratiser la formation dans le secteur du sport. L’objectif est encore loin d’être atteint car plusieurs milliers de jeunes n’ont pas eu accès aux études de STAPS, et parallèlement les classes préparatoires privées se sont multipliées, contraignant ainsi ces étudiants à accepter une place, moyennant plusieurs milliers d’euros.

 

Le Gouvernement, par le biais de trois Ministres, avait alors annoncé la création d’une filière professionnelle. L’ANESTAPS rappelle la nécessité d’un travail global sur les différents systèmes de formation dans le champ du sport à destination de l’intérêt général. Cette articulation avait pour objectif initial de répondre aux enjeux liés à la sécurité publique, à la santé des citoyens, à la citoyenneté, à la mixité et à la pratique sportive pour le plus grand nombre. La noyade reste la première cause de mortalité chez les enfants (1 sur 3 cet été). Ceci est partiellement dû à un manque crucial d’accessibilité à la pratique sportive mais également à une pénurie de personnes formées à l’encadrement dans ce milieu.

 

Rappelons-nous, le 13 septembre 2017, la France se faisait une joie de remporter la l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024, réelle opportunité pour un héritage sportif global. Néanmoins, les financements du sport sont à la baisse, associés à la suppression des contrats aidés, et à la potentielle suppression des 1600 cadres du Ministère des Sports (soit 60% des effectifs) qui désarment complètement les clubs amateurs, réels acteurs du service public de proximité. De plus, les postes de professeurs d’EPS, qui incarnent le premier service public pour l’accès à une pratique sportive, diminuent de 20%.

Comment atteindre l’objectif de 80 médailles annoncé et le soutien aux clubs amateurs, principaux tremplins du sport professionnel ? Comment atteindre l’objectif du Président de la République de 3 millions de pratiquants sportifs en France ?

 

L’ANESTAPS s’inquiète grandement sur l’orientation et l’insertion professionnelle des futurs encadrants et professionnels du sport en France qui en sont des acteurs incontournables.

L’ANESTAPS demande au gouvernement de revoir sa copie, et ses priorités dans l’intérêt des jeunes et des citoyens, des clubs et de la politique publique sportive en France pour ne laisser aucun individu sur le banc de touche.

Enfin le réseau l’ANESTAPS forte de ses 70 264 étudiants apporte son soutien au Comité National Olympique et Sportif Français et à l’ensemble des Fédérations Sportives et appelle l’ensemble des jeunes à signer la pétition car … #LeSportCompte

 

Mathias GOASMAT

presidence@anestatps.org

06 81 29 98 28

Communiqué de presse en version PDF CDP ANESTAPS – 25:09:18

LIEN DE LA PÉTITION : Pétition CNOSF

Bywebmaster

Village Métiers du Sport et des Loisirs du 18 au 19 Septembre 2018

Cette année et pour la première fois, l’ANESTAPS est présente sur la 2ème édition du “Village des Métiers du Sport et des Loisirs” qui se déroule les 18 et 19 septembre 2018 au Paris Event Center, Porte de la Villette.

 

Dans le cadre du salon jeunes d’avenir organisé par le groupe AEF où plus de 13.000 jeunes sont attendus, Profession Sport et Loisirs réunit en un même lieu OPCA, syndicats professionnels, CFA, organismes de formation, associations et entreprises.

 

L’ANESTAPS rappelle sa volonté d’un guichet unique d’informations, et salue donc cette initiative du Premier Ministre pour que chaque jeunes puisse découvrir les différentes formations du champs du sport et de l’animation sur tout le territoire, mais également la diversité des métiers de ce secteur si vaste.

 

Réjouit de pouvoir présenter aux côtés d’organismes de formations d’alternance tels que INNOVA FORMATION, Profession Sport Franche Comté, UCPA, UFCV, Fédération Nationale des CFA Sport Animation Tourisme et la Fédération Sportive et Culturelle de France, l’ANESTAPS peut, grâce à ce partenariat avec Profession Sport et Loisirs, parler également de la formation initiale en STAPS (Sciences et Techniques des activités physiques et sportives).

En effet, dans un contexte où l’orientation est au centre des débats, c’est l’opportunité d’échanger, d’informer, ou même d’aider les jeunes de 16 à 25 ans à construire leur projet professionnel et les conseiller sur les formations adaptées à leurs besoins.

La Fédération Nationale Profession Sport et Loisirs propose également d’aider à trouver un parcours professionnel qui correspond au jeune avec l’aide de conseillers Profession Sport et Loisirs appuyés par plus de 90 fiches diplômes et 65 références métiers.

Encore de nos jours et malheureusement le budget est souvent un enjeu non négligeable lorsque l’on monte un projet, qui plus est lorsqu’il s’agit de son propre projet de vie. UNIFORMATION est donc présent pour orienter au mieux vers les solutions qui s’offrent aux jeunes.

Grâce à la Bourse Nationale des métiers du sport et des loisirs plus de 1200 postes sont à pourvoir. L’occasion d’échanger directement avec les représentants de l’UDES sur les offres disponibles dans le secteur de l’ESS (Economie Sociale et Solidaire) mais également avec le groupe TUI pour le secteur de l’animation.

Enfin, Unis-cité et les Services Civiques Profession Sport et Loisirs sont présents et proposent aux participants un panel d’engagements personnels dans différents pays et sur des thématiques variées liées au monde du sport.

L’ANESTAPS tient une nouvelle fois à remercier le groupe AEF et Profession Sport et Loisirs pour cette initiative au service de la jeunesse trop souvent perdue par l’illisibilité et la mauvaise articulation des formations et métiers du champ du sport.

 

Bywebmaster

COME IN – L’ANESTAPS développe un outil pour favoriser l’inclusion des personnes en situation de handicap dans le sport.

Dans la continuité de ses actions en France avec la Journée Nationale du Sport et du Handicap, l’ANESTAPS a la volonté de développer son impact et se lance dans un projet d’ampleur européenne avec l’objectif d’encourager l’inclusion des personnes en situation de handicap dans le sport.

Le sport, désormais reconnu par la société comme un véritable vecteur de bien-être et un outil d’inclusion sociale efficace, présente des inégalités regrettables liées à son accessibilité. En tant que futurs professionnels du champ du sport, les étudiants en STAPS sont conscients et se saisissent de cet enjeu.

 

Le projet COME IN (Creating Opportunity for sport Members at grassroots level to Enable INclusion) a donc été créé pour répondre à ce besoin de démocratiser la pratique sportive pour permettre au plus grand nombre de bénéficier des vertues de l’activité physique et sportive.

 

COME IN est un projet financé par le programme Erasmus + de l’Union Européenne qui rassemble quatre organisations. À l’issue de celui-ci sera mis à disposition gratuitement un toolkit (traduit en anglais, italien et français) à destination des coachs sportifs, enseignants d’EPS, et plus globalement toutes les personnes qui encadrent des activités physiques et sportives pour permettre l’adaptation des pratiques aux personnes en situation de handicap.

 

L’organisation porteuse du projet est OPES (Organizzazione Per l’Educazione allo Sport), une organisation non gouvernementale italienne reconnue par le Comité National Olympique d’Italie qui travaille dans le secteur sur l’implémentation du sport, l’éducation et le bénévolat.

 

 

 

Les organisations partenaires sont les suivantes :

  • ENGSO YOUTH (Branche Jeunesse de l’European Non-Governmental Sports Organisation) une organisation européenne non gouvernementale qui travaille sur le monde du sport en rassemblant en son sein les représentants des comités nationaux olympiques de 33 pays d’Europe.
  • SPARC , une association anglaise qui promeut la pratique sportive en éliminant les barrières liées aux discriminations, au prix, à l’absence de structures sportives,

 

En août, les représentants des 4 organisations se sont rassemblés à Rome pour mutualiser les bonnes pratiques en terme d’inclusion qui sont mis en place dans leurs pays respectifs. L’ANESTAPS a présenté les travaux et initiatives des organisations suivantes :

 

En février, une session de test sera organisée en Angleterre avec des participants de toute l’Europe afin d’améliorer la pertinence du toolkit en utilisant les retours terrain avant la présentation finale de l’outil en octobre 2019 à l’occasion du 41ème congrès national de l’ANESTAPS.

 

Pour plus d’informations, suivez le projet COME IN sur les réseaux sociaux Twitter, Facebook, et Site internet.

 

Bywebmaster

L’ANESTAPS et Move Your Buddy, un partenariat vecteur de bien-être pour tous.

MOVE YOUR BUDDY, c’est quoi ? 

MOVE YOUR BUDDY est une application qui facilite l’organisation de sorties sportives et de loisirs en entreprise. Elle permet de trouver de nouveaux événements et partenaires sportifs autour de toi.

Se motiver à faire du sport, des sorties n’est pas toujours évident. S’organiser à plusieurs l’est encore moins ! Combien de fois l’organisation d’une sortie a viré au casse-tête ? L’application MOVE YOUR BUDDY est là pour ça !

Le partenariat entre Move Your Buddy et l’ANESTAPS prendrait effet dès à présent afin de permettre à l’ensemble des associations STAPS d’en profiter au plus vite et ainsi faciliter les rencontres en cette période de rentrée et d’intégration.

 

L’objectif est simple : offrir à nos associations, et donc à l’ensemble des étudiants en STAPS de France, un outil efficace pour rassembler et créer une dynamique autour du sport en tant que vecteur fédérateur du monde étudiant. Des tournois sportifs aux activités physiques de pleine nature en passant par le simple footing quotidien, Move Your Buddy permettra de créer un lien fort entre tous les étudiants grâce à leur association !

Chaque association sera en contact direct avec Move Your Buddy pour optimiser le fonctionnement de l’application dans sa ville et ainsi répondre au mieux aux attentes des étudiants.


Où rencontrer Move Your Buddy ? 

Lors de notre Congrès National de rentrée en Octobre 2018, Move Your Buddy présentera plus précisément l’ensemble de ses actions et les possibilités offertes aux associations de par l’utilisation de son application.  Une opportunité pour nos futurs 250 congressistes d’échanger sur les moyens de fédérer autour du sport mais également d’être acteur de la cohésion sur leur campus respectifs, partout en France.

 

Move Your Buddy recrutera également au sein du réseau de l’ANESTAPS des “Capitaines” qui auront pour rôle de dynamiser la pratique sportive au sein de leur université, de leur ville et auprès des entreprises locales. Ces capitaines seront les ambassadeurs de l’application mais également du sport comme vecteur de cohésion. Leur mission sera de fédérer et développer les évènements sportifs à vocation d’inclusion, de santé et de bien-être ! Leur motivation sera récompensée par MoveYourBuddy, de nombreux cadeaux sont à gagner !

Les capitaines pourront également valoriser leurs compétences dans les entreprises. Les capitinaires proposeront aux entreprises des activités “hors-du-commun” pour valoriser la filière STAPS et les compétences transversales de chacun.

 

Les valeurs de l’ANESTAPS et de Move Your Buddy sont communes en de nombreux points. Nous avons tout deux volonté de démocratiser le sport et de le promouvoir comme un outil permettant d’améliorer le quotidien des individus avec un impact positif sur leur santé.
C’est pour cette raison que Move Your Buddy a décidé de soutenir l’ANESTAPS également au travers de son label “Active Ton Bien-Être” (ATBE).

Ainsi, durant toute l’année, les évènements organisés grâce à l’application Move Your Buddy seront labellisés “ATBE”. Ceci permettra de s’assurer que le fruit du partenariat ait une portée positive sur l’ensemble des personnes qui participeront aux évènements.

Les évènements en collaboration entre Move Your Buddy et le réseau de l’ANESTAPS seront donc tous assurés d’avoir un objectif de promotion du sport, de santé, de lutte contre la sédentarité, de conseils nutritionnels ou encore de lutte contre les addictions.

 

L’ANESTAPS, au travers de ce partenariat, continue son travail de démocratisation du sport comme outil d’inclusion et vecteur de bien-être pour tous.

Plus d’informations : https://moveyourbuddy.io 

Bywebmaster

Coût de la rentrée 2018

Retrouvez le 8ème indicateur du Coût de la rentrée 2018 – ANESTAPS ! 

 

Contact :

Mathias GOASMAT

Président de l’ANESTAPS

presidence@anestaps.org

06 29 64 10 77

Bywebmaster

GayGames – Paris 2018 – Les jeux de la diversité

Du 4 au 12 août 2018, ce sont plus de 20 étudiants du réseau de l’ANESTAPS qui se sont réunis à Paris à l’occasion de la 10ème édition des GayGames en bénéficiant des bourses généreusement mises à disposition pour les jeunes par le comité organisateur.

 

C’est une expérience surprenante, un mélange de compétition et d’amitié, du sport haut en couleur et des personnes pleines de coeur

– Marie Lou, bénévole, étudiante en STAPS à Dijon

 

Les GayGames, créés en 1982 par l’athlète Olympique Tom Waddell, est l’un des plus gros événements sportifs international. À l’inverse des Jeux Olympiques et Paralympiques qui sont également organisés tous les quatre ans, les GayGames ne se tournent pas exclusivement autour de la performance et vont se servir du sport comme support d’inclusion sociale.

 

Paris, considérée comme la ville la plus gay-friendly au monde, a été l’hôte idéal pour célébrer cette 10e édition où se sont réunis plus de 10 000 participants venant de 80 pays autour de valeurs telles que le respect, la solidarité ou encore le partage. #AllEqual fût le mot d’ordre que les participants, bénévoles, organisateurs, et spectateurs ont partagé pendant 8 jours.

 

Un challenge plutôt réussi pour la ville de Paris mettant en lumière sa capacité à pouvoir recevoir les plus gros événements sportifs internationaux, à la veille d’accueillir les Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024.

 

“Pour moi, c’est un événement d’inclusion par le sport qui a deux axes et qui participent à plusieurs objectif.
Aujourd’hui l’ANESTAPS et les étudiants en STAPS s’unissent pour que le sport et plus largement l’activité physique soit un réel vecteur de lien social.
Dans ce contexte là, et grâce à cet évènement qui participe pleinement à ces actions j’ai décidé d’apporter mon soutien en participant.
Le plus marquant c’est évidemment  ce clivage qui existe malgré tout et pour lequel nous essayons de travailler” 

Léo, étudiant en STAPS à Clermont Ferrand. 

 

L’ANESTAPS, partenaire officiel de Paris 2018 depuis le début, défend les mêmes valeurs que les GayGames dans ses actions du quotidien. De part sa campagne nationale “L’homophobie n’a pas sa place dans le sport” lancée il y a quelques années ou encore ses travaux avec le Comité Éthique et Sport sur le sujet des mixités, l’ANESTAPS s’est affirmée comme acteur incontournable de l’éducation populaire en combattant activement toutes formes de discriminations dans le sport et dans la société.

 

En tant qu’organisation de jeunesse, le réseau des étudiants en STAPS tient à remercier une nouvelle fois Manuel Picaud et Pascale Reinteau qui ont oeuvrés avec tout le comité organisateur, afin de permettre à 20 étudiants de participer gratuitement aux épreuves par l’intermédiaire de bourses. Cette action a permis de gommer les barrières sociales qui peuvent être un frein à l’accès de la pratique sportive à la pratique sportive de toutes et tous.

 

Quant à la prochaine édition des GayGames, elle se déroulera en 2022 à Hong Kong, c’est la première fois que les jeux de la diversités s’installent sur le continent asiatique. La délégation chinoise était d’ailleurs venue en force pour afficher fièrement son slogan “Unity in DiverCity”, l’engouement est déjà totale quand on voit plus de 56 000 fans sur leur page Facebook 4 ans avant l’événement.

 

Enfin, l’ANESTAPS tient à remercier la ville de Paris d’avoir mis à disposition ses structures sportives, aux associations présentes toutes au long de l’événement et surtout aux bénévoles qui ont réalisés un travail d’une grande qualité pour faire vivre un événement hors du commun à plus de 10 000 participants.

 

“Cet événement m’a vraiment ouvert les yeux sur la diversité et la convivialité pendant les épreuves sportives et culturelles mais aussi tous les à côtés pendant la semaine ! C’était vraiment la plus belle expérience à laquelle j’ai pu participer “ 

Matthieu, étudiant en Master 2 STAPS Nice.

 

 

 

Bywebmaster

Ouverture de la phase complémentaire – ParcourSup

C’est le lancement de la phase complémentaire de Parcoursup cette semaine.

Depuis le 22 mai, les candidats peuvent aller consulter les réponses des établissements du supérieur dans leurs différents choix sur la plateforme paroursup.

 

Place désormais à l’ouverture de la seconde phase qui a vu le jour le 26 Juin, permettant aux jeunes n’ayant pas eu de réponse favorable à leur choix, de pouvoir formuler de nouvelles demandes dans des établissements n’ayant pas encore rempli leur capacité d’accueil.

 

Voici un point sur les chiffres actuels de Parcoursup 2018 :

  • 812 050 Candidats ont confirmé au moins un vœu sur Parcoursup
  • 6,3 Millions de vœux confirmés par les candidats dont 68% pour des filières sélectives
  • Une moyenne de 7,7 vœux par candidat pour 10 vœux maximum formulables, sans hiérarchisation contrainte
  • 643 508 Candidats ont reçu au moins une proposition d’admission
  • 168 542 Candidats n’ont pas encore reçu de proposition ou en attente de place
  • 240 309 Candidats ont au moins reçu une proposition et ne l’ayant pas accepté.
  • 357 682 Candidats ont accepté définitivement une proposition
  • 45 517 Candidats ont quittés la plateforme alors qu’ils avaient eu au moins une proposition.
  • 129 714 Candidats sont actuellement en attente d’une proposition
  • 6 274 Candidats ont demandé à être accompagnés par le recteur de leur académie
  • 21 282 Candidats n’ont eu que des réponses négatives sur des formations sélectives
  • 11 272 : Candidats ont quittés la plateforme avant d’avoir une proposition

 

Cependant, le problème reste le même. Les capacités d’accueil en STAPS ne permettent pas d’accepter l’ensemble des demandes dans la filière malgré les efforts et négociations de l’ANESTAPS qui ont permis une augmentation de 300 postes et 3000 places supplémentaires en L1 sur l’ensemble du territoire français.

 

Le bilan est là, et cette augmentation est loin d’être suffisante. Les listes d’attente à l’entrée de la filière STAPS restent encore trop élevées pour pouvoir accueillir de nouveaux lycéens sur la phase complémentaire…

 

Grâce au dispositif d’accompagnement spécialisé mis en place par l’ANESTAPS il y a quelques semaines nous avons pu prendre en charge une centaine de cas de candidat rencontrant des difficultés dans les démarches complexes de ParcourSup. Leur permettant ainsi de bénéficier d’un accompagnement personnalisé tout au long de la période de validation.

 

Ce dispositif va continuer jusqu’à la fin de la phase complémentaire d’admission, n’hésitez pas à remplir le formulaire ci-dessous afin que nous puissions vous accompagner au mieux pour toutes questions :

 

→  Dispositif d’accompagnement spécialisé  ←

 

En cas d’urgence, contactez nous via cette adresse mail : sosparcoursup@anestaps.org

 

Pour compléter cette aide, une vidéo explicative revient sur les différentes démarches et étapes obligatoires du dispositif Parcoursup :

 

Rappel des dates à retenir :

26 juin 2018 : Ouverture de la phase complémentaire

Été 2018 : Inscription administrative dans la formation

21 septembre 2018 inclus : Fin de la procédure